Huffpost Algeria mg

10e Festival diwan: la jeune troupe "Jil Diwan El Kandoussi" de la localité de Kenadsa remporte le concours

Publication: Mis à jour:
12688260_462501350606314_4532020703294995115_N
facebook.com/JilEddiwaneElKandoussi/
Imprimer

La jeune troupe "Jil Diwan El Kandoussi" de la localité de Kenadsa a remporté, mardi soir Béchar, le concours du 10e festival national de musique diwan après une prestation qui avait marqué les esprits par sa justesse et son harmonie, rapporte l'APS.

Fondée 2011 cette troupe composée de jeunes musiciens âgés de moins de 23 ans avait ébloui son auditoire avec la puissance de son jeu au tbel, une particularité des troupes de Kenadsa, sa chorégraphie Koyo, son occupation de l’espace scénique ou encore par l'harmonie et la puissance des voix de sa chorale.

Le jury de la compétition présidé par l’artiste Lahcen Bestam, leader du groupe "Essed", a également attribué la deuxième place du concours à la troupe "Mâallem Fayçal Soudani" d’Alger, qui avait basé sa participation sur des textes rares, alors que la troisième place du concours est revenue aux "Diwan Essarab", jeune troupe récemment créée à Tindouf.

Les trois lauréats se produiront à Alger en 2017 à la faveur du 9e Festival international de musique diwan.

Cette dernière soirée du festival avait connu l’entrée en lice de "Banga Nass El Waha" de Ouargla qui a brillé par des textes en Zénète, sa maîtrise des percussions et du chant mais sans pourvoir convaincre au niveau du jeu de goumbri.

Fondateur d’une école de musique diwan à Mascara, la troupe "Ridjal Gnawa", qui s’était également produite en compétition lors de la soirée de clôture, avait captivé le public par une mise en scène théâtralisée de son spectacle et une grande maîtrise du chant.

Cette soirée de clôture a également été marquée par des hommages rendus par le commissariat du festival à des artistes emblématiques et populaires de la ville de Béchar à savoir Hasna El Bécharia qui avait annulé son concert pour des raisons de santé et la famille Damou, des praticiens du diwan depuis plusieurs générations.

Venu d’Oran, le groupe "Les Jaristes", alliant le terroir à la musique contemporaine, a assuré, devant un public nombreux, le spectacle de cette dernière soirée du festival sur des tons raï, rock, jazz et diwan.

Inauguré vendredi, le 10e Festival national de musique diwan a pris fin mardi soir après cinq jours de spectacle qui ont vu se produire sur la scène du stade olympique du 18 février 12 troupes en compétition et six autres groupes invités venus d’horizons musicaux différents à cet unique grand événement musical de la région.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.