Huffpost Maroc mg

Le salon Photovoltaïca réunit les acteurs de l'énergie solaire marocaine à Casablanca

Publication: Mis à jour:
AMARA
Comment le Maroc veut se positionner en champion de l'énergie solaire de la région | DR
Imprimer

ÉNERGIE SOLAIRE - Le Maroc, qui doit bientôt accueillir la 22e Conférence des Nations unies pour le changement climatique (COP22), se positionne progressivement en champion de l'énergie solaire de la région.

C'est dans ce contexte qu'a été inaugurée ce mercredi matin, à l'Office des changes de Casablanca, le salon "Photovoltaïca", en présence des principaux acteurs de cette transition énergétique voulue par le royaume.

A leur tête, le ministère de l'Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, l'Agence marocaine de l'énergie renouvelable (Moroccan Agency For Sustainable Energy, Masen), la Société d'investissements énergétique (SIE) ou encore l'Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

"Remarquable accélération"

Certes, il s'agit de la deuxième édition de ce salon, dédié aux énergies renouvelables en général et aux technologies solaires en particulier. Mais celui-ci prend cette année tout son sens, vu qu'il intervient quelques mois seulement après l'inauguration officielle de la première centrale du complexe solaire Noor et quelques semaines avant la tenue de la COP22 à Marrakech.

"Photovoltaica" en est d'ailleurs une "étape officielle", comme l'ont relevé d'emblée ses organisateurs ce matin. Le ministre de tutelle Abdelkader Amara l'a également bien souligné.

"Cet événement se tient à un moment où la transition énergétique marocaine connaît une accélération remarquable, illustrée par le lancement de programmes et projets ambitieux et la mise en place de réformes structurantes, à même d’améliorer davantage l’attractivité du modèle énergétique marocain", a-t-il déclaré, en s'adressant notamment à ses homologues du Mali et du Portugal présents dans la salle.

"Il intervient aussi dans un contexte où le Maroc s’apprête à organiser la COP22 à Marrakech du 7 au 18 novembre prochain", a poursuivi Amara, avant de rappeler une triste réalité. "Le Maroc dépend quasi totalement de l’étranger pour son approvisionnement énergétique avec un taux de dépendance qui avoisinait les 98% en 2008".

photovoltaica

Selon le ministre, la demande énergétique du Maroc, "encore dominée par les énergies fossiles" a enregistré durant les 10 dernières années un taux de croissance moyen de 6,5%. Le développement socio-économique et la généralisation de l’électrification rurale qui dépasse actuellement 99,2%, est en grande partie derrière cette hausse de la consommation.

La plus grande centrale solaire au monde

Pour y remédier, le Maroc a justement lancé une série de projets devant réduire considérablement cette dépendance énergétique. Le plus important d'entre eux est sans doute celui de la centrale solaire de Ouarzazate. Gérée par MASEN, la centrale Noor 1 qui s’étend sur plus de 450 hectares devrait générer autour de 160 mégawatts. Le complexe est composé de 500 plaques réfléchissantes incurvées sur 800 rangées.

En tout, quatre centrales – trois thermo-solaires et une photovoltaïque – sont prévues dans le complexe qui sera "bel et bien le plus grand du monde de sa catégorie", comme l'a affirmé Mustapha Bakkoury, le patron de MASEN. Ce n'est pas notre ambition première, mais c'est tant mieux".

À terme, la centrale doit atteindre une capacité de plus de 500 MW et une production de 1.150 GWh/an. L'objectif étant de fournir de l’énergie à 1,1 million de Marocains d’ici 2018.

Plusieurs autres acteurs de l'énergie renouvelable dans le monde étaient par ailleurs également présents au lancement du salon, qui se poursuivra jusqu'au 9 septembre. Parmi eux, Saeed Al Tayer, PDG de DEWA (Dubai electricity and water authority) aux Emirats arabes unis, Mohammed Abunayyan, PDG d'ACWA Power et Francesco Venturini, PDG d'Enel Green Power, société italienne chargée de la promotion des énergies renouvelables, considérée comme l'un des plus importants producteurs mondiaux d'électricité propre à partir de sources renouvelables.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
La centrale Noor en 10 images
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction