Huffpost Maroc mg

Attijariwafa Bank pour racheter Barclays Egypt?

Publication: Mis à jour:
BARCLAYS BANK
The logo of Barclays is seen on the top of one of its branch in Madrid, Spain, March 22, 2016. REUTERS/Sergio Perez/File Photo | Sergio Perez / Reuters
Imprimer

BANQUES - Attijariwafa Bank souhaite-t-elle racheter Barclays Égypte? A en croire l'agence de presse Reuters qui cite des sources proches du dossier, le groupe bancaire présidé par Mohamed El Kettani serait en lice pour racheter la branche égyptienne de Barclays. En effet, la banque britannique avait décidé de la mettre en vente sa branche égyptienne dans le sillage d'un plan structurel mis en place par son président Jes Staley, pour dégager davantage de dividendes pour les actionnaires.

Les parties intéressées avaient jusqu'à la fin du mois d'août pour déposer leur offre. Ce qu'aurait fait Attijariwafa Bank, ainsi que Emirates NBD, basé à Dubaï et qui constitue d'un des plus grands groupes bancaires du moyen-orient. Toujours selon les sources de l'agence de presse, le coût de Barclays Egypt avoisinerait les 400 millions de dollars.

En mars dernier, le directeur général d'Attijariwafa Bank Ismail Douiri avait déjà confié à Reuters que la compagnie était intéressée par le rachat de Barclays Egypt. Pour le premier groupe bancaire marocain, se positionner sur le marché égyptien lui permettrait de continuer de se développer en Afrique, puisqu'il est déjà présent dans une dizaine de pays du continent (Tunisie, Sénégal, Burkina-Faso, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Côte-d’Ivoire, Congo, Gabon,Cameroun, Togo et Niger).

En 2015, le groupe a réalisé un produit net bancaire de 19 milliards de dirhams. Le résultat net s'est, lui, établi à 4,5 milliards de dirhams, en hausse de 3,4%.

En juin dernier, le président d'Attijari Mohamed El Kettani avait confié à Jeune Afrique que les filiales africaines d’Attijariwafa bank augmentaient leurs contributions à la performance du groupe d’année en année, assurant que cette tendance allait se poursuivre.

LIRE AUSSI: