Huffpost Maroc mg

Les mosquées écologiques au Maroc vues par la presse étrangère

Publication: Mis à jour:
MOSQUE MOROCCO
La presse étrangère commente les mosquées écologiques au Maroc | Ann Kay Lei
Imprimer

REVUE DE PRESSE - L’initiative visant à à réhabiliter quelques 600 mosquées marocaines d’ici 2019 afin de réduire leur facture énergétique a été largement commentée par la presse internationale. Si la plupart des médias se sont basés sur une dépêche de l’AFP pour relayer la nouvelle, d'autres n’ont pas hésité à la commenter.

Pour Le Monde, le “dernier avatar de l’engagement du royaume pour les énergies propres à deux mois de la conférence sur la climat COP22” rentre dans “l’objectif de porter d’ici 2030 la part des énergies renouvelables dans le mixe énergétique national à 52%”. Ces 52% seront par ailleurs assurés à 20% par le solaire, 20% par l’éolien et 12% par l’hydraulique.

L’agence de presse pro-gouvernementale russe Sputnik News estime, elle, que “l’objectif principal de cette initiative est de provoquer une prise de conscience nationale autour des énergies renouvelables, mais aussi de créer des emplois dans le secteur”.

"Une nouvelle base pour l’égalité des sexes"

Le média anglais The Guardian s’intéresse à l’apport de ce projet à l’instauration de la parité dans le secteur religieux marocain. “L’initiative a installé une nouvelle base pour l’égalité des sexes au Maroc, également".

"Plusieurs mourchidates ont été impliquées dans ce projet, autant que les imams. Le quart des participants lors des derniers séminaires autour du sujet sont des femmes”, explique The Guardian, en se basant sur le témoignage de Jean-Christophe Kuntze, membre de la coopération allemande GIZ, qui intervient en soutien technique. D’ailleurs, les 5 et 6 septembre prochains à Tanger, un atelier de sensibilisation aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique au profit des acteurs religieux de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima sera organisé par le ministère des Habous.

Pour Kuntze, l’objectif global était de “lancer une industrie de la rénovation pour le développement durable afin que les compagnies puissent employer plusieurs marocains dans le secteur des énergies propres”.

Une mosquée écologique aux Emirats arabes unis

De son côté, L’Usine nouvelle rappelle que “si cette initiative est une première au Maroc, ce n’est pas le cas dans le monde musulman”. L’Arabie saoudite a déjà entamé un chantier pour “rendre plus respectueuses de l’environnement 90.000 mosquées à travers le royaume notamment grâce à l’utilisation de sources renouvelables”.

“Certains rues de La Mecque seraient ainsi éclairées par 30.000 à 40.000 lampadaires solaires”, poursuit L'Usine nouvelle. A Marrakech également, qui accueille la COP22 en novembre, l’éclairage urbain sera revu afin de réduire la facture énergétique. 270 millions de dirhams ont été alloués à la mise à niveau du parc d’éclairage de la ville afin qu’il consomme moins. Le chantier devrait être finalisé en trois ans.

L’Usine nouvelle rappelle également que les Emirats arabes unis sont en train de finaliser le chantier de leur première mosquée écologique et qu’un architecte turque a proposé à la ville de Bursa un projet de mosquée à énergie positive, qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

LIRE AUSSI:
Close
Les plus belles mosquées du Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée