Huffpost Maroc mg

Les images chocs de migrants retrouvés dans le double fond d'une voiture à Melilla (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

IMMIGRATION - Les passeurs utilisent parfois des méthodes inhumaines pour faire passer une frontières aux migrants, comme le montre cette vidéo tournée ce lundi 5 septembre à Melilla. Les forces de l'ordre espagnoles ont découvert, lors d'un contrôle de routine, quatre migrants subsahariens qui étaient dissimulés sous les sièges d'une voiture.

Une représentante de la Guardia Civil a expliqué que le conducteur, de nationalité marocaine, était suspecté de faire partie d'un groupe de malfaiteurs faisant passer de l'argent du Maroc à l'intérieur de l'enclave espagnole. Au début silencieux, les quatre migrants ont commencé à hurler lorsque les policiers ont découvert leur cachette, ils étaient sur le point de suffoquer: "C'était une des journées les plus chaudes de l'année, et le compartiment secret ne disposait d'aucune ventilation", a déclaré la porte-parole de la police.

Une femme était dans un état préoccupant

Une des femmes a commencé à hurler en français pour demander de l'aide. Elle disait qu'elle ne sentait plus ses jambes et qu'elle ne pouvait plus les bouger. Les pompiers ont été appelés afin de les désincarcérer. Ils ont tous été amenés à l'hôpital afin de recevoir les soins nécessaires. La femme, âgée de 27 ans, est originaire du Congo et les trois hommes, qui ont entre 21 et 23 ans, viennent de Guinée. Le conducteur marocain a quant à lui été arrêté pour suspicion de crime contre des citoyens étrangers.

Pas une première

Ce n'est pas la première fois que les policiers espagnols découvrent des migrants dans une situation critique alors qu'ils tentaient de rejoindre les enclaves de Sebta et Melilla. Au mois de mai 2015, le cas du jeune ivoirien Abou, âgé de 8 ans, avait défrayé la chronique. Il avait été retrouvé dans une valise qu'une Marocaine de 19 ans avait tenté de faire passer en Espagne lorsqu'elle s'était présentée à un poste de contrôle de Sebta.

En septembre dernier, un Guinéen de 19 ans avait été retrouvé dans un état critique alors qu'il était caché dans le tableau de bord d'un véhicule. Tous ces migrants tentent de rejoindre Melilla et Sebta, les seuls territoires européens se trouvant sur le continent africain. Si la plupart des migrants tentent généralement de les rejoindre par la mer ou en franchissant les clôtures de plusieurs mètres de hauteur entourant les deux enclaves, d'autres font appel à des passeurs qui les cachent dans des véhicules, mettant ainsi leur santé en danger.

LIRE AUSSI: