Huffpost Algeria mg

41 morts dans trois attentats successifs à Kaboul

Publication: Mis à jour:
KABUL
Afghan security personnel and residents walk at the site of a car bomb blast that targeted the CARE International compound at Shar-e-Naw in Kabul on September 6, 2016.Explosions rang out during an hours-long attack on an international charity in Kabul, the latest assault in a wave of violence in the Afghan capital that has killed at least 24 people and wounded dozens. / AFP / WAKIL KOHSAR (Photo credit should read WAKIL KOHSAR/AFP/Getty Images) | WAKIL KOHSAR via Getty Images
Imprimer

Trois attentats successifs, dont un assaut de plusieurs heures contre une ONG internationale, ont secoué la capitale afghane Kaboul depuis lundi, tuant au moins 41 personnes selon un bilan revu à la hausse.

En l'espace de moins de douze heures, les habitants de Kaboul ont subi deux attentats à la bombe près du ministère de la Défense, puis l'attaque en pleine nuit par des hommes armés de bâtiments abritant l'association humanitaire CARE International dans un quartier aisé du centre de Kaboul.

"Quarante-et-une personnes ont été tuées et 110 autres blessées dans les attaques d'hier (lundi) près du ministère de la Défense", a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de la Santé, Waheed Majroh.

Un précédent bilan de la double attaque faisait état de 24 morts et de près d'une centaine de blessés. Selon les autorités, la première bombe avait été actionnée à distance et la deuxième par un kamikaze.

Un porte-parole taliban, Zabihullah Mujahid, a indiqué sur Twitter que la première bombe avait visé le ministère de la Défense et la seconde la police.

Les deux déflagrations ont eu lieu à quelques minutes d'intervalle, visant vraisemblablement à faire un maximum de victimes parmi les fonctionnaires qui quittaient alors le ministère pour rentrer chez eux.

Une troisième attaque a visé dans la nuit de lundi à mardi les locaux abritant l'association humanitaire CARE International dans un quartier aisé du centre de Kaboul.

Elle a débuté dans la nuit par l'explosion d'une voiture piégée, suivie de tirs épars et s'est soldée par six blessés et la mort des trois assaillants lors de l'intervention de commandos afghans mardi matin. Elle n'a pas été revendiquée.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.