Huffpost Algeria mg

Hommage à la cinéaste tunisienne Kalthoum Bornaz au Festival du film méditerranéen d'Annaba

Publication: Mis à jour:
KALTHOUM BORNAZ
TO GO WITH AFP STORY 'Entertainment-film-Africa-Tunisia-women-FESPACO' Tunisian filmmaker Kalthoum Bornaz pictured in Ouagadougou on March 3, 2009 created a stir in Tunis when she premiered her film 'Shtar M'Haba' (The Other Half of the Sky) in October 2008 which deals with the difficult subject of female inheritance. 'It was de first time that a work of fiction dealt with female inheritance in Tunisia,' Bornaz, whose film is in competition for the top award at the Pan-African Film and Televisio | AFP via Getty Images
Imprimer

Elle était membre du jury lors de la précédente édition du Festival du film méditerranéen d'Annaba. La cinéaste et réalisatrice tunisienne Kalthoum Bornaz n’est plus. Elle est décédée samedi 3 septembre des suites d’une explosion de gaz à son domicile à l’âge de 71 ans. Un hommage lui sera témoigné lors de la prochaine édition du Festival, prévue finalement du 6 au 12 octobre prochain après avoir été programmée du 24 au 29 septembre 2016.

Kalthoum Bornaz est l’une des plus grandes figures du cinéma tunisien. Depuis 1968, elle a participé à de nombreuses productions en Tunisie et à l’international au poste de scripte, première assistante de réalisation et monteuse.

Elle a également pris part au montage de “Vendredi ou la vie sauvage” de G. Vergès, “Pirates” de R. Polansky et “La Barbare” de M. Darc, et comme scripte et assistante à la réalisation de “Les Magiciens” de C. Chabrol, “Jésus de Nazareth” de F.Zeffirelli, “Les Baliseurs du désert” de N. Khémir.

Après cette longue expérience de technicienne, elle a débuté une carrière de réalisatrice de courts et moyens métrages, dont “Couleurs fertiles” (1984),“Trois personnage en quête d’un théâtre” (1988), et enfin “Keswa – Le Fil perdu” en (1997), son premier long métrage.

Née le 24 août 1945 à Tunis, Kalthoum Bornaz est diplômée en littérature et en langue anglaise. Elle avait ensuite poursuivi des études de photographie cinématographique à Paris en 1968. Elle avait collaboré à la réalisation de plusieurs films internationaux avec de grands réalisateurs tels que Claude Chabrol et Christophe kieslowski.

LIRE AUSSI : Le Festival d'Annaba du film méditerranéen (FAFM) prévu du 6 au 12 octobre

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.