Huffpost Tunisie mg

Daech interdit le port de la burqa en Irak après un attentat commis par une femme entièrement voilée

Publication: Mis à jour:
SYRIA BURKA
Abdalrhman Ismail / Reuters
Imprimer

DAECH - Quand les impératifs sécuritaires priment sur les préceptes qu'on veut imposer. Selon la chaîne iranienne Al Alam News Network, citée par le site Iran Front Page, l'État islamique a interdit aux femmes le port de la burqa et du niqab, après qu'une femme entièrement voilée a tué par arme à feu deux soldats de l'organisation jihadiste.

Une source locale a en effet affirmé au site Iraqi News qu'une femme portant le voile intégral avait tué deux jihadistes "postés au chekcpoint d'Al-Shirqat" (nord de l'Irak). "L'incident a surpris l'organisation qui a été contrainte de prendre ses précautions contre des attaques similaires", a indiqué cette source. Ce faisant, l'Etat islamique, qui contrôle ce territoire depuis le mois de juin 2014, a décidé d'interdire aux femmes de se recouvrir le visage (alors qu'en Syrie voisine, les femmes qui ne portent pas le voile intégral sont très sévèrement punies). Il leur est notamment interdit de porter la burqa à proximité ou dans des centres de sécurité de l'EI.

À noter, il n'y a pas que Daech qui invoque des raisons de sécurité pour interdire le port de la Burqa. Au Tchad notamment, un double attentat suicide avait conduit le pouvoir à interdire ce vêtement. Mais à l'inverse des interdictions prononcées dans des pays où la charia n'est pas appliquée, cette décision a de quoi surprendre venant de Daech, connu pour son application intégriste (et sans aucune concession) de l'islam. Régulièrement, des clichés montrant des femmes se débarrassant de leur burqa une fois libérées du joug de Daech témoignent de la sévérité avec laquelle l'Etat islamique impose aux femmes le port de ce vêtement au nom de la charia.

LIRE AUSSi:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.