Huffpost Tunisie mg

La mère de Nadhir Ktari, disparu en Libye: "Notre visite a été fructueuse"

Publication: Mis à jour:
SONIA REJEB
Page facebook gouvernement libyen
Imprimer

Sonia Rejeb, mère de Nadhir Ktari, journaliste tunisien détenu en Libye avec son collègue Sofiane Chourabi, est revenue sur sa visite en Libye entreprise à la recherche d'informations pouvant débloquer le dossier.

"Il s’agit d’un Etat au sens propre du terme qui mérite la coopération totale avec le Tunisie non pas pour la libération de Sofiane et Nadhir uniquement mais pour les intérêts communs de deux peuples" a-t-elle déclaré à propos de la Libye.

Et à la mère de poursuivre "Notre voyage en Libye, à la recherche de vérité illustre un pont de solidarité entre les deux pays, qui bien exploité, sera la solution aux problèmes que rencontrent les deux pays".

"Nous en sommes sortis victorieux avec des résultats positifs", précise-t-elle.

Sonia Ben Rejeb a souligné qu’elle a été contactée par le conseiller juridique du gouvernement qui leur a exprimé la compassion du chef du gouvernement en assurant que ce dernier est prêt à les aider dans leur requête.

Elle a ajouté qu’un accueil chaleureux leur a été réservé, qu’ils ont été logés et nourris et conduis jusqu’au ministre de la Justice et au chef du gouvernement, qui se sont engagés à rouvrir le dossier de la disparition de Sofiane et Nadhir.

De son côté, le gouvernement libyen a indiqué sur sa page facebook que le chef du gouvernement provisoire Abdallah Tehni a reçu la famille de Nadhir Ktari accompagnée de membres de la société civile tunisienne et que la rencontre a porté sur les procédures entamées par le ministère de la Justice libyen pour l'ouverture d'une enquête autour de la disparition des journalistes tunisiens en Libye.

Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a indiqué que son ministère est en contact permanent avec des parties libyennes pour obtenir la libération des deux Tunisiens Sofiène Chouarbi et Nadhir Ktari ainsi que le fonctionnaire de l’ambassade de Tunisie à Tripoli Oualid Ksiksi, dans une déclaration à TAP, vendredi 2 septembre.

A noter que les deux journalistes Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari ont été enlevés en Libye, depuis le 8 septembre 2014, alors que le fonctionnaire de l’ambassade de Tunisie à Tripoli Oualid Ksiksi a été kidnappé en octobre 2014.

La ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme de Gafsa a indiqué, lors d'une rencontre médiatique avec la commission régionale de soutien à Sofiene Chourabi et Nadhir Ktari que les deux journalistes kidnappés en Libye depuis près de deux ans sont en vie, a rapporté jeudi Mosaique Fm.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.