Huffpost Maroc mg

Pour National Geographic, Casablanca est la ville "la plus magique et la plus incomprise du Maroc"

Publication: Mis à jour:
CASABLANCA
Pour National Geographic, Casablanca est la ville "la plus magique et la plus incomprise du Maroc" | Pascal Rossignol / Reuters
Imprimer

TOURISME - Forcément, quand on pense à passer ses vacances au Maroc, les premiers lieux de villégiature qui viennent en tête sont des villes comme Marrakech ou Chefchaouen. Casablanca, capitale économique du royaume, est loin de s'attirer les faveurs des touristes, qu'ils soient Marocains ou étrangers. Et pourtant, la ville blanche a des choses à offrir aux vacanciers d'après Tahir Shah, un journaliste anglais installé depuis quelques années à Casablanca. Ce dernier a publié un article sur le site de National Geographic présentant une autre image de la ville, loin des bruits de klaxons sur la corniche à l'heure de pointe. Un joli coup de publicité pour la ville blanche au regard de la notoriété de ce magazine américain.

Le charme de la ville se trouve dans le détails

En arrivant de Londres, Tahir Shah explique qu'il s'attendait à découvrir la Casablanca telle qu'elle est dépeinte dans le film éponyme, mais il a trouvé à la place un endroit beaucoup plus "alléchant". Pour lui, le charme de Casablanca se cache dans les détails: de la décoration à son histoire, à l'époque où la jet-set se réunissait dans les plus grands cafés de la ville. Le journaliste anglais a également été séduit par l'architecture de la ville, et par les bâtiments conçus par les architectes français, qui ont pu à l'époque créer des projets plus audacieux que ce qu'ils pouvaient faire à Paris.

Carrefour des influences

La ville blanche a attiré des générations de Marocains issus de toutes les provinces du royaume. Ce qui fait que Casablanca présente un mélange de toutes ces influences qui lui est propre comparé aux autres villes du pays. Les restaurants et commerces de la ville "sont tous fréquentés par des habitués", ce qui donne l'impression que les "prix demandés sont les bons" pour Tahar Shahi. Ce dernier raconte d'ailleurs une anecdote incroyable qu'il a vécue lorsqu'un "magicien" est venu frapper à sa porte pour lui dire qu'un génie se trouvait dans la cour de sa maison, et que ce dernier était le gardien d'un trésor. Selon l'homme, seul un exorcisme pouvait permettre à l'en dissuader. Le journaliste a alors refusé, expliquant qu'il avait déjà eu recours à un exorcisme dans sa maison. Ce à quoi le magicien lui a répondu que le génie allait "l'avaler entièrement".

LIRE AUSSI: