Huffpost Algeria mg

Putsch manqué: Washington aidera la Turquie à traduire en justice les responsables

Publication: Mis à jour:
ERDOGAN OBAMA
HANGZHOU, CHINA - SEPTEMBER 04: Turkish President Recep Tayyip Erdogan (4th L) and U.S. President Barack Obama (3rd R) are seen during their meeting as the 11th G20 Leaders' Summit continues in Hangzhou, China, on September 04, 2016. (Photo by Mehmet Ali Ozcan/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

Le président américain, Barack Obama, a assuré dimanche à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan que Washington l'aiderait à traduire en justice les responsables du coup d'Etat manqué du 15 juillet, lors d'une rencontre en marge du sommet du G20.

"Nous allons nous assurer que ceux qui ont mené ces activités soient traduits en justice", a affirmé M. Obama lors d'une rencontre bilatérale à Hangzhou avec M. Erdogan, qui accuse l'ex-imam Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis depuis 1999, d'être le cerveau du putsch avorté.

Les relations entre les deux alliés se sont tendues après le coup d'Etat manqué et les appels impatients d'Ankara à une extradition de M. Gülen.

Le vice-président américain Joe Biden s'était rendu à Ankara le 24 août pour y exprimer sa compréhension des "sentiments intenses" du gouvernement et du peuple turcs au sujet de l'ex-imam, mais tout en appelant la Turquie à fournir plus d'éléments pour obtenir son extradition.

Cette visite avait pour objectif de recoller les morceaux entre les deux alliés au sein de l'Otan.

L'écrasante majorité des Turcs semble convaincue de la responsabilité de M. Gülen dans le putsch raté, qui a été suivi d'une immense purge de ses partisans dans la fonction publique et la société civile turques. L'ex-imam a formellement nié toute implication.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.