Huffpost Algeria mg

"Un baril à 50 dollars est inacceptable", affirme Noureddine Boutarfa, ministre de l'Energie

Publication: Mis à jour:
BOUTARFA
Nourredine Boutarfa, chairman and chief executive officer of Sonelgaz, speaks to a participant during the 21st World Energy Congress in Montreal, Quebec, Canada, on Monday, Sept. 13, 2010. The theme of WEC Montreal 2010 provides a framework to address the four major challenges, accessibility, availability, acceptability, and accountability, facing the energy community, global leaders, and the general public. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

"Un baril de pétrole à 50 dollars est tout simplement inacceptable et nous allons réfléchir à une solution avec les pays producteurs membres de l'Opep", a affirmé le ministre de l'Energie Noureddine Boutarfa dans une déclaration à l'agence de presse iranienne Irna.

Noureddine Boutarfa déclarait samedi matin que sa rencontre avec le ministre iranien de pétrole, Bijan Zanganeh à Téhéran, portait sur la prochaine réunion informelle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fin septembre à Alger.

Il a affirmé que leurs discussions se sont focalisées sur la situation du marché mondial du pétrole. Et selon M. Bouterfa, "les pays membres de l'Opep demandent des prix de barils allant de 50 à 60 dollars. Un baril à 50 dollars ou moins est inacceptable", a-t-il indiqué.

Le ministre algérien de l'Energie a ensuite rajouté que l'Algérie et les autres pays producteurs membre de cette organisation "vont poursuivre leurs discussions et leurs efforts pour aboutir à un accord sur un prix du baril", rapporte l'agence Irna. "Cet accord sera notre priorité lors de la prochaine rencontre de l'Opep", dit M. Boutarfa.

Le responsable du secteur énergétique se veut même optimiste, puisque "les membres de l'OPEP vont atteindre un baril de 50 à 60 dollars". "Nous avons lancé un appel aux autres membres pour nous aider à atteindre ce seuil et nous nous attendons à des retombées positives à l'issue de la prochaine rencontre " à Alger, poursuit-il.

M. Boutarfa a renchéri que l'Iran, un des états-membres, va jouer un "rôle central" lors de cette réunion informelle.

Pour rappel, Alger abritera, du 26 au 28 septembre, la 15ème réunion ministérielle du Forum internationale de l'Energie (IEF15), ainsi que la réunion informelle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

LIRE AUSSI: Pétrole: Poutine favorable à un gel de la production

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.