Huffpost Maroc mg

A Tanger, les imams auront une formation sur les énergies renouvelables

Publication: Mis à jour:
MOSQUE TANGIER
The Medina (Old City), Tangier, Morocco, North Africa, Africa | Bruno Morandi/robertharding via Getty Images
Imprimer

ENVIRONNEMENT - Le Maroc est bien déterminé à faire de la COP22 un événement inclusif, touchant l’ensemble des secteurs, même religieux. Les 5 et 6 septembre prochains à Tanger, un atelier de sensibilisation aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique au profit des acteurs religieux de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima aura lieu.

Organisé par le ministère des Habous et des affaires islamiques et l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Aderee), cet atelier sera l’occasion de présenter les arguments scientifiques et théologiques aux imams, morchidine et morchidate afin de leur permettre de comprendre le fonctionnement et les avantages des technologiques liées aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, et diffuser ces informations autour d’eux.

Plusieurs axes seront traités lors de cet atelier de deux jours, dont "l'efficacité énergétique pour la préservation de l'environnement", "l'efficacité énergétique dans les mosquées", "la rationalisation de l'énergie dans les foyers" et "les techniques utilisées dans les mosquées".

A cet effet, un mini-guide de sensibilisation pour les imams, morchidines et morchidates sera élaboré pour regrouper les principaux arguments théologiques en faveur de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, et sera diffusé lors des ateliers qui seront organisés dans les villes du royaume retenues pour la phase pilote du programme d’efficacité énergétique dans les mosquées.

Les mosquées passent au vert

Fin août, le programme “Mosquées vertes” a franchi une nouvelle étape. Le ministère des Habous et des affaires islamiques et la Société d’investissements énergétiques (SIE) ont lancé, le 16 août, un avis d'appel d'offres visant la réhabilitation d’un groupe de 64 mosquées reparties sur six villes du royaume, afin de réduire leur facture énergétique.

Cet appel d'offres fait suite à une convention de partenariat signée le 8 juin dernier par le ministère des Tabous et la Société d’investissements énergétiques (SIE), relative à l'amélioration de la performance énergétique de plusieurs mosquées, et ce en marge des préparatifs de la COP22 qui se tiendra à Marrakech en novembre.

Des lampes led pourraient ainsi être mises en place dans les mosquées afin de réduire la consommation énergétique, de même que des panneaux photovoltaïques pourraient être placés sur les toits des édifices religieux, selon les audits énergétiques menés en 2015 par le ministère des Habous et des affaires islamiques.
Le confort des fidèles devrait également être amélioré, avec un "accès à l’eau chaude pour les ablutions et à la climatisation dans les salles réservées à la prière et au recueillement", avait fait savoir la SIE.

LIRE AUSSI:
Close
Les plus belles mosquées du Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée