Huffpost Algeria mg

Les exportations de Sonatrach en hausse de 8% à fin août 2016

Publication: Mis à jour:
SONATRACH
A picture shows the logo of Algerian state energy giant Sonatrach during the World Gas Conference exhibition in Paris on June 2, 2015. AFP PHOTO / ERIC PIERMONT (Photo credit should read ERIC PIERMONT/AFP/Getty Images) | ERIC PIERMONT via Getty Images
Imprimer

Sonatrach a exporté 71,5 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) durant les huit premiers mois de 2016, en hausse de 8% par rapport à la même période de l'année précédente, a indiqué samedi le groupe dans un communiqué.

"En matière d'exportations, tous produits confondus, Sonatrach a exporté 71,5 millions de TEP à fin août 2016 contre 65,4 millions sur la même période de 2015, soit une augmentation de +8%", précise la même source.

Les exportations de pétrole brut du groupe ont néanmoins reculé de 8% à fin août 2016 par rapport à la même période de 2015. Sonatrach explique cette baisse par le traitement de quantités importantes de brut au niveau des raffineries du nord.

"La performance des raffineries nous a permis de réaliser notre objectif d'exportation de produits raffinés à hauteur de 123% sur les 8 premiers mois de 2016 et de dégager une croissance de 2% par rapport à la même période de 2015", selon le communiqué.

"Sur le marché italien nos exportations de gaz ont augmenté de presque 3 milliards de m3 (BCM) sur les 6 premiers mois de l'année", affirme le groupe.

En termes de coût d'importation des carburants, la réduction des quantités importées a permis à Sonatrach d'économiser 710 millions de dollars (-43%) durant les huit premiers mois de l'année en cours par rapport aux réalisations à fin août 2015, selon le communiqué.

Concernant les exportations de gaz par gazoducs, le groupe a enregistré une augmentation de 43% durant les huit premiers mois de l'année en cours par rapport à la même période de l'an dernier et un dépassement de 12% de l'objectif au 31 août 2016.

Une bonne partie de cette performance a eu lieu sur les trois premiers mois de l'année, coïncidant avec l'hiver, qui sont généralement cruciaux pour les clients de Sonatrach à l'exportation.

"La reprise des exportations de gaz par gazoducs confirme un repositionnement de Sonatrach sur le marché européen", commente le groupe.

Sur le segment du raffinage, les raffineries de Sonatrach ont traité 19,9 millions de tonnes de pétrole brut et de condensat à fin août dernier, soit une hausse de 7% (+1,26 million de T) par rapport à la même période de 2015. "Cette bonne performance est le résultat de la maximisation du taux de marche des installations", explique la même source.

En outre, cet écart positif a permis la réduction des importations des essences et du gasoil et l'augmentation des exportations d'autres produits tels que le naphta et les fuels.

Ainsi, la production du gasoil a augmenté de +8% (+ 415.000 tonnes) ce qui s'est traduit par une diminution des importations de -25% (- 350.000 tonnes), et ce, "malgré l'augmentation de la consommation sur le marché intérieur", souligne la même source.

Pour les essences, la production de Sonatrach a enregistré une augmentation de +6% (+ 114 000 tonnes) qui s'est traduite par une diminution des importations de -10% (- 110 000 tonnes).

Par ailleurs, la production primaire d'hydrocarbures s'est établie à 127,4 millions de TEP au 31 août 2016, soit un taux de réalisation de 99 % de l’objectif de production pour cette période.

Les mois de juillet et août ont été caractérisés par l'amorce d’une augmentation du rythme de production, suite à la reconstitution progressive du stock de matériel pour l’exploitation et le développement dont la réception a débuté en juin, en tenant compte du retard du démarrage du boosting de Tigentourine prévu en avril 2016.

La moyenne mensuelle de la production primaire sur les 6 premiers mois de l'année a été de 15,7 millions de TEP / mois. Celle-ci est passée à 16,5 à partir du mois de juillet et à 16,9 millions de TEP / mois à fin août.

Par rapport à la moyenne mensuelle de la production primaire sur l'année 2015, des apports additionnels ont été observés durant les mois de juillet et août 2016, ce qui a augmenté la production primaire de 600.000 TEP par mois.

"L'apport progressif des nouveaux gisements notamment les projets gaziers, est prévu à partir de 2017", indique le groupe.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.