Huffpost Maroc mg

Agressé par un groupe de malfaiteurs sur la rocade de Casablanca, il témoigne

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CRIMINALITÉ - Prendre l’autoroute une fois la nuit tombée n’est pas toujours sans danger. Mohamed Tahiri, un internaute qui a publié son témoignage le 1er septembre sur Facebook, en sait quelque chose. De retour de Marrakech en voiture avec sa famille vers 3 heures du matin, lui et sa famille ont été agressés alors qu’ils étaient à bord de leur véhicule.

“Une bande de jeunes de 20-25 ans a essayé de nous arrêter en plein périf de Casablanca juste avant la sorti de Hay Mohammadi”, raconte-t-il, précisant que les malfaiteurs étaient armés d’une chaîne avec une boule de fer, de grands couteaux et des pierres. (L'article continue sous la publication Facebook)


Mohamed, qui était au volant, a pu contourner les agresseurs qui ont néanmoins pu casser la vitre arrière de sa voiture. “Heureusement, personne de la famille n’est touché”, rassure-t-il.

Au bout de 300 mètres, une brigade de police stationnée sur l’autre côté de la rocade explique aux victimes de l’agression ne pas être responsable de l’autre côté de la route, sur lequel l’agression a eu lieu, à en croire le témoignage.

Le 1er septembre, pour alerter sur la situation, le conducteur essaie d’aller porter plainte, mais ce sera plus difficile que prévu, vu que plusieurs commissariats de la région se renvoient la balle en lui disant que le lieu de leur agression ne rentre pas dans leur périmètre d’intervention, raconte-t-il. A défaut de porter plainte, la victime s’est résignée à écrire un post Facebook qui circule en masse depuis le 1er septembre.

Le témoignage de celui qui conseille ses lecteurs de ne pas voyager la nuit ou de “compter sur la police marocaine en quoique ce soit” a été partagé pas moins de 9.212 fois sur Facebook.

LIRE AUSSI: #Zero_ grissage, une nouvelle campagne de mobilisation contre les agressions au Maroc

Close
Le phénomène de "Tcharmil" au Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée