Huffpost Tunisie mg

Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari: Jhinaoui met en garde contre l'instrumentalisation du dossier à des fins politiciennes

Publication: Mis à jour:
SOFINE ET NEDHIR
capture
Imprimer

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a indiqué que son ministère est en contact permanent avec des parties libyennes pour obtenir la libération des deux Tunisiens Sofiène Chouarbi et Nadhir Ktari ainsi que le fonctionnaire de l’ambassade de Tunisie à Tripoli Oualid Ksiksi, dans une déclaration à TAP, vendredi 2 septembre.

Jhinaoui a mis en garde contre l’instrumentalisation du dossier des otages tunisiens à des fins politiciennes et a démenti la non-collaboration du département avec la mère de Nadhir Ktari au sujet de son déplacement en Libye.

La mère de Nadhir Ktari, Sonia Rejab a déploré, le 29 août dernier, l’indifférence des autorités tunisiennes face à son déplacement en Libye avant de se rendre en Libye, à la recherche de son fils.

Selon elle, cette indifférence vient affirmer que l’affaire Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari ne figure pas dans les priorités des autorités tunisiennes et expliquer l’attitude des gouvernements successifs envers ce dossier.

Pour rappel, es deux journalistes Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari ont été enlevés en Libye, depuis le 8 septembre 2014, alors que le fonctionnaire de l’ambassade de Tunisie à Tripoli Oualid Ksiksi a été kidnappé depuis octobre 2014.

La ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme de Gafsa a indiqué, lors d'une rencontre médiatique avec la commission régionale de soutien à Sofiene Chourabi et Nadhir Ktari que les deux journalistes kidnappés en Libye depuis près de deux ans sont en vie, a rapporté jeudi Mosaique Fm.

La même source a ajouté que Sofiene et Nadhir se trouvent à l'ouest de la Libye.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.