Huffpost Maroc mg

Les légumes marocains ont la cote en Espagne (et dans les autres pays de l'UE)

Publication: Mis à jour:
FRUITS ET LGUMES
Les légumes marocains ont la cote en Espagne (et dans les autres pays de l'UE) | DR
Imprimer

AGRICULTURE - En matière d'exportations agricoles, l'Espagne reste l'un des principaux clients de l'agriculture du Maroc, et les chiffres du premier semestre 2016 le prouvent. Le site de la Fepex (Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes) vient de mettre en ligne un document comparant les importations légumes marocains en Espagne lors des premiers semestres de 2015 et 2016. De janvier à juin 2016, ce chiffre était de 133.891 tonnes, alors qu'il s'élevait à 106.074 l'année dernière à la même période, soit une augmentation de 26%.

L'exportation de certaines variétés de légumes marocaines a, par ailleurs, connu une croissance importante. Celle des courgettes a augmenté de 175% en une année pour atteindre 9.517 tonnes. Même constat pour les poivrons, dont l'exportation vers l'Espagne a grimpé de 23% avec 26.500 tonnes. En volume, le légume marocain qui remporte le plus de succès en Espagne est de loin le haricot vert, avec 58.057 tonnes exportées, soit 14% d'augmentation depuis le premier semestre 2015.

Les légumes chérifiens à l'assaut de l'UE

Ce n'est pas qu'en Espagne que légumes marocains ont la cote. La saison agricole très moyenne due à la rareté des pluies cette année n'a, en effet, pas empêché le Maroc de maintenir sa place de premier exportateur non européen de légumes vers l'Union européenne.

Les producteurs marocains ont été aidés par la hausse des importations de légumes au sein du marché européen. Celles-ci ont connu, entre janvier et avril 2016, une augmentation de 14% en volume et de 12% en valeur par rapport à la même période une année auparavant, pour atteindre 706.966 tonnes, pour un montant de 867,5 millions d'euros. Ce qui fait du royaume le premier fournisseur non européen de légumes au sein de l'espace européen.

Les producteurs espagnols en colère

Mais cette hausse du volume d'exportation des légumes marocains ne plait pas à certaines producteurs européens. En Espagne, les producteurs ne cessent d'exprimer leur colère et ont entrepris, depuis quelques mois, une intense campagne de lobbying contre l’entrée massive des tomates marocaines, qu’ils considèrent comme une concurrence déloyale. Ils souhaitent ainsi mettre en place un système de quotas sur ces importations, et n’hésitent pas à brandir la carte du Sahara.

Les Espagnols ne sont pas les seuls à mener l'offensive. En mars dernier, leurs homologues Italiens sont montés au créneau contre l’importation massive de tomates marocaines dans l’Union européenne, qu’ils considèrent comme une menace pour le “made in Italy“.

LIRE AUSSI: