Huffpost Maroc mg

Du nouveau dans l'affaire du "vol" de la Coupe du monde au Maroc

Publication: Mis à jour:
BECKENBAUER
Du nouveau dans l'affaire du "vol" de la Coupe du monde au Maroc | Tobias Schwarz / Reuters
Imprimer

FOOTBALL - A la veille de l’attribution de la Coupe du monde 2010, le Maroc avait accepté de donner des pots-de-vin à Jack Warner, le sulfureux ex-président de la Concacaf, la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes.

Résultat: le Maroc aurait dû organiser le mondial 2010 à la place de l’Afrique du sud, si les votes de l’attribution n’avaient pas été truqués.

L’affaire, révélée au grand public en juin 2015 par le Sunday Times, est de nouveau sous le feu des projecteurs. Cette fois, ce n'est pas de la Coupe du monde 2010 qu'il s'agit, mais de celle de 2006, à laquelle le Maroc était également candidat pour son organisation, aux côtés de l'Afrique du Sud, de l'Allemagne, du Brésil et de l'Angleterre.

Jeudi 1er septembre, l'Allemand Franz Beckenbauer a été inculpé par la justice suisse pour "gestion déloyale et blanchiment d'argent". L'ancien footballeur était alors président de l’organisation de la Coupe du monde de 2006.

6,7 millions d'euros pour acheter des voix?

A l'époque, le Maroc avait été éliminé dès le premier tour, alors que l'Allemagne s'était vue attribuer l'organisation de la Coupe. Outre Franz Beckenbauer, trois autres anciens membres de la présidence du comité d’organisation de la Coupe du monde 2006 sont soupçonnés d’escroquerie, de gestion déloyale, de blanchiment et d’abus de confiance. Il s'agit en l'occurrence de Theo Zwanziger, Horst Rudolf Schmidt et Wolfgang Niersbach.

En octobre 2015, le magazine allemand Der Spiegel avait affirmé que l'Allemagne aurait utilisé un fonds secret de 10 millions de francs suisses (6,7 millions d'euros) pour acheter des voix et obtenir l'organisation du Mondial 2006.

Ce fonds aurait été alimenté, à la demande de Franz Beckenbauer, par l'ancien patron d'Adidas, le défunt Robert Louis-Dreyfus, peu avant l'été 2000, période à laquelle s'est faite l'attribution de la Coupe du monde à l'Allemagne, d'une courte marge (12 voix contre 11), aux dépens de l'Afrique du Sud.

LIRE AUSSI: