Huffpost Tunisie mg

Houcine Abassi: "Il faut se contenter d'appliquer les consignes du document de Carthage"

Publication: Mis à jour:
HOUCINE ABASSI
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le problème de la Tunisie réside en partie dans le manque de dialogue, a indiqué Houcine Abassi, Secrétaire Général de l'UGTT sur les ondes de Shems Fm, jeudi 1er Septembre.

Le leader de l'organisation syndicale a estimé que les Kasserinois sont en droit de manifester leur colère vu la précarité dans laquelle se trouve la région.

"Ce qui est triste c'est qu'à Kasserine, l'accident de la route a coïncidé avec l'opération terroriste de Jebel Sammama. Il faut comprendre le mécontentement des habitants." lance-t-il.

Kasserine, ville sinistrée

Abassi précise que dans son communiqué, l'UGTT a appelé à classer Kasserine comme ville sinistrée et à appliquer la discrimination positive dans la région "Il faut prendre des mesures urgentes" fait-il savoir.

Et au Secrétaire Général d'ajouter "Nous sommes contre les routes bloquées, ce qu'il faut c'est le dialogue. Il faut que le gouvernement ouvre la voie au dialogue, qu'il se déplace et aille s'enquérir des préoccupations des protestataires que ce soit à Kasserine ou à Gafsa pour le dossier du bassin minier".

Respecter le document de Carthage

Lors de son intervention sur les ondes de la même radio, Abassi est revenu sur le discours de Youssef Chahed à l'ARP dans lequel il a évoqué un possible recours à l'austérité pour la sortie de crise. Selon lui, il faut se contenter de respecter les clauses du document de Carthage qui est une solution aux problèmes économiques. "Comme le souligne le document, la lutte contre le terrorisme et contre l'évasion fiscale sont eux-mêmes des sources de financement du budget public", note-t-il.

"Notre problème n'est pas celui des ressources mais un manque de position ferme et d'une vision claire" conclut-il.

Rappelant que le congrès de l'UGTT est prévu pour la période allant du 22 au 25 janvier 2017, Houcine Abassi, a souligné, que les motions le concernant seront prêtes avant le 15 novembre.

Pour rappel, un accident de la route à Kasserine, précisément au marché hebdomadaire de la délégation de Foussana a eu lieu mercredi 31 août faisant 16 morts et 85 blessés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.