Huffpost Maroc mg

Les ministères de l'Intérieur et de la Justice invitent à "relever le niveau du discours politique"

Publication: Mis à jour:
Imprimer


ÉLECTIONS - 15.702.592. C'est le nombre d'électrices et électeurs inscrits sur les listes électorales, selon des chiffres communiqués jeudi 1er septembre par la Commission gouvernementale de suivi des élections.

Dans un communiqué dressant l'état des lieux des préparatifs du scrutin du 7 octobre, la Commission gouvernementale de suivi des élections, présidée par les ministres de l'Intérieur et de la Justice, a précisé que le corps électoral est composé de 55 % d'hommes contre 45 % de femmes. 55 % des électeurs sont issus du milieu urbain, contre 45% du milieu rural. Selon les tranches d'âge, 30 % des électeurs ont moins de 35 ans, 43 % sont âgés entre 35 et 45 ans et 27 % ont plus de 54 ans.

130.000 radiations

Toujours selon la Commission gouvernementale de suivi des élections, les délibérations des commissions administratives ont permis d'effectuer 130.054 radiations, au moment où les recours introduits devant les juridictions compétentes ont atteint 132 recours, dont 87 ont été acceptés. Par ailleurs, ajoute le communiqué, la commission gouvernementale a enregistré "avec satisfaction le déroulement de l'opération de délivrance des copies des listes électorales générales définitives aux partis politiques au niveau de l'ensemble des provinces et préfectures du royaume, comme elle a enregistré le lancement, dans de bonnes conditions, de l'opération d'impression des notifications qui seront envoyées aux électeurs et électrices en vue de leur communiquer les bureaux de vote qui leur sont destinés".

"Relever le niveau du discours politique"

"Sachant que la représentativité des citoyens dans les différentes institutions et instances constitue une lourde responsabilité qui requiert honnêteté et sens du devoir", lit-on dans le communiqué, elle "exige d’avoir comme souci de servir le citoyen, de relever le niveau du discours politique durant les campagnes électorales et de se prévaloir d'un esprit de responsabilité et de la concurrence loyale, loin des surenchères et des intérêts personnels, tout en plaçant l’intérêt de la patrie au-dessus de toute autre considération, dans le cadre d’un engagement collectif au service de l’intérêt général", estime la commission gouvernementale.

LIRE AUSSI: