Huffpost Maroc mg

Exclusif: Les raisons de l'annulation de la rencontre-bilan de la majorité

Publication: Mis à jour:
MAJORIT
DR
Imprimer

GOUVERNEMENT - Vendredi 2 septembre, une rencontre devait se tenir en présence des secrétaires généraux des partis politiques de la majorité, respectivement Abdelilah Benkirane (PJD), Nabil Benabdellah (PPS), Salaheddine Mezouar (RNI) et Mohand Laenser (MP), et allait être destinée à la présentation du programme électoral du gouvernement. Ce jeudi 1er septembre, les partis de la majorité ont déclaré que la rencontre a été reportée. Or, celle-ci a été purement et simplement annulée.

Selon les informations obtenues par le HuffPost Maroc, l'annulation de la rencontre intervient après des désaccords entre certaines composantes de la majorité, RNI en tête, et le PJD. Le Parti de la justice et du développement a présenté "une première version de documents à chaque parti de la majorité. Mais on retrouve dans ces documents le langage électoral habituel du PJD. C'était carrément une réclame pour le parti", nous confie une source au sein du Rassemblement national des indépendants (RNI).

Résultat: les partis politiques de la majorité ont refusé ces documents. "Le PJD nous a, par la suite, envoyé une deuxième mouture, où il tirait la couverture vers lui", détaille notre source, qui explique que "même lorsque certaines réalisations étaient le fait de ministres d'autres partis politiques, ils en attribuaient le mérite au chef du gouvernement."

Faute de consensus sur le contenu du texte qui allait être présenté, "les partis politiques de la majorité ont préféré ne pas présenter leur bilan collectivement", poursuit notre source. Et, "pour ne pas emballer la presse, les partis de la majorité ont parlé de report plutôt que d'annulation".

Cette rencontre devait faire suite à celle tenue jeudi 25 août, durant laquelle les secrétaires généraux des quatre partis de la majorité ont discuté de "l'éventualité d'une session extraordinaire du parlement, et de la possibilité d'organiser, la semaine prochaine, une rencontre de la majorité afin de présenter notre bilan", expliquait au HuffPost Maroc Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ministre de l'Habitat de la politique de la ville.

Il est donc à attendre que les formations politiques composant la majorité gouvernementale présentent leurs bilans respectifs à titre individuel, lors de rencontres qui se tiendront dans les prochains jours.

Le parti dirigé par Mezouar, qui compte 8 ministres, présentera son bilan "le 3 septembre, lors de la cérémonie d'investiture des candidates et des candidats du parti aux élections législatives", nous informe Anis Birou, membre du bureau politique du RNI et ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration.

Lundi 5 septembre, le PPS lui emboîtera le pas. Le parti de Benabdellah, qui compte 5 ministres, présentera son bilan gouvernemental lors d'une rencontre qui se tiendra à Skhirate.

LIRE AUSSI: