Huffpost Tunisie mg

Le gouvernement Chahed "officialisé": Après la passation, les consignes des ministres sortants aux nouveaux

Publication: Mis à jour:
GOUVERNEMENT CHAHED
Facebook/Youssef Chahed
Imprimer

Quelques heures après la cérémonie de passation de pouvoirs, qui s’est tenue dans la matinée du lundi 29 août à Dar Dhiafa, les ministres sortants ont accordé différentes déclarations médiatiques afin de donner leurs consignes et conseils à leurs successeurs.

Kamel Jendoubi et la réforme des lois régissant les associations et les partis politiques

L’ancien ministre des relations avec les Instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’Homme a insisté, dans une déclaration accordée à la radio Mosaïque FM, sur l’importance d’accélérer les procédures législatives afin de revoir les articles régissant les associations et les partis politiques. Kamel Jendoubi a de même appelé son successeur, en l’occurrence, Mehdi Ben Gharbia, à accélérer l’examen des projets de lois – qui sont bloqués au niveau de l’Assemblée des représentants du peuple et au niveau des Conseils ministériels – concernant, entre autres, la loi relative à l’Instance de lutte contre la corruption.

Mahmoud Ben Romdhane et l'urgence de sauver les caisses sociales

S’adressant au niveau ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, Mahmoud Ben Romdhane a mis l’accent sur l’urgence de sauver les caisses sociales. Expliquant que leur situation devient de plus en plus ingérable, l’ancien ministre a expliqué que les réformes doivent être appliquées au plus vite.

Saïd Aïdi appelle à la continuité

Pour sa part, l’ancien ministre de la Santé publique a choisi d’inviter la nouvelle ministre, Samira Maraï – qui était, avant l'arrivée du gouvernement Chahed, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant – à poursuivre l’application des réformes qu’il lui-même en place. Evoquant le plan de la planification des médecins spécialistes dans tous les hôpitaux régionaux, Aïdi n’a pas omis de parler du programme de l’approvisionnement des médicaments destinés aux atteints de maladies chroniques.

Kamel Ayedi déclare son insatisfaction

Au cours de la cérémonie de passation de pouvoir avec Abid Briki, l’ancien ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption a exprimé son insatisfaction quant au changement du nom du ministère en question. Youssef Chahed a en effet enlevé la "Lutte contre la corruption" du ministère et cela semble avoir provoqué Kamel Ayedi qui a déclaré qu’il en exposera les arguments à l’opinion publique en temps voulu.

Mohsen Hassan et la stabilité des prix

S’adressant à Zied Laâdhari – ancien ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle au sein du gouvernement d’Habib Essid – Mohsen Hassan a assuré que la priorité du ministère sera de garantir la stabilité des prix et l’équilibrage de l’approvisionnement.

Mohsen Hassan a fini par déclarer que le ministère du Commerce a bénéficié d’un don de 350 million de dollars qui lui ont été accordé par la Banque arabe et ce pour l’organisation de la Rencontre Africaine en Tunisie.

Noômen Fehri et Sonia Mbarek jouent l'apaisement

Préférant le fair-play, les anciens ministres de la Technologie et celle de la Culture ont adressé des messages positifs à leurs successeurs en leur souhaitant bonne chance et en assurant qu’ils ne pourront que réussir dans leur mission.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.