Huffpost Maroc mg

L'AMO pour les travailleurs indépendants entrera-t-elle bientôt en vigueur?

Publication: Mis à jour:
PHARMACIE288120130306
L'AMO pour les travailleurs indépendants bientôt adoptée au Parlement | DR
Imprimer

PARLEMENT - Lundi 29 août, la commission des Secteurs sociaux à la Chambre des représentants a adopté le projet de loi relative à l’assurance maladie obligatoire (AMO) pour les travailleurs indépendants et les non-salariés exerçant une profession libérale. “Ce projet de loi bénéficiera à quelque 11 millions de Marocains”, a déclaré Mustapha Ibrahim, membre de la commission, au site officiel du Parti de la justice et du développement (PJD).

Ce projet de loi loi devrait bénéficier, entre autres, aux artisans, aux professionnels du transport, aux avocats ou encore aux pharmaciens, expliquait le ministre de l’Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki en janvier, lors de la présentation du projet de loi au parlement. Le directeur de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) avait, lui, déclaré que la généralisation de la couverture médicale se ferait de manière progressive, en commençant par les professionnels du secteur de la santé exerçant à titre indépendant et les avocats.

Les personnes exerçant dans les secteurs indépendants, qui représentent environ le tiers des Marocains, ne bénéficient pas, jusqu'à présent, de l'assurance maladie obligatoire.

Selon Mustapha Ibrahimi, le projet de loi n°98.15 devrait entrer en vigueur bientôt s’il est adopté par le parlement lors d’une session extraordinaire. “Le gouvernement Benkirane est animé par une volonté politique sincère et réelle, pour permettre aux personnes à faible revenu et aux travailleurs indépendants de bénéficier de la couverture santé”, a-t-il déclaré au site du PJD.

Pourtant, l'adoption de ce projet de loi a trainé pendant des mois au parlement. Annoncée en 2015, l'assurance maladie obligatoire pour les travailleurs indépendants et les non-salariés exerçant une profession libérale devait être effective à partir de début 2016, avant d’être une nouvelle fois repoussée. Pour sa défense, Ibrahimi accuse les groupes parlementaires de l’opposition d’avoir “mis des bâtons dans les roues” de la majorité, en bloquant l'adoption de ce projet de loi pendant près de huit mois à la deuxième chambre.

LIRE AUSSI: Ce qu'il faut savoir sur l'Assurance maladie obligatoire des étudiants

Close
4 maladies liées aux nouvelles technologies
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée