Huffpost Tunisie mg

Présidence du gouvernement : Essid passe officiellement le flambeau à Chahed

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
capture écran
Imprimer

La cérémonie de passation de pouvoirs entre le gouvernement sortant et le gouvernement de Youssef Chahed a eu lieu lundi 29 août à Dar Dhiafa à Carthage. Les ministres des deux gouvernements et des représentants des médias ont pris part à la cérémonie.

Lors de ladite cérémonie à laquelle ont participé également des chefs de partis et d'anciens chefs de gouvernement à savoir Mehdi Jomâa et Ali Laarayedh, et Mohamed Ghannouchi, le chef du gouvernement rentrant et sortant ont prononcé des allocutions.

Pour sa part, Habib Essid a évoqué les défis relevés par son gouvernement, il a mis en exergue les conditions difficiles dans lesquelles son équipe a travaillé pour faire face aux attentats terroristes.

L'ex-chef du gouvernement a fait savoir que la guerre contre le terrorisme menée par son gouvernement n’est pas uniquement militaire ou sécuritaire "il faut combattre le terrorisme aux racines", a-t-il précisé.

178 millions de dinars est le chiffre annoncé par Essid, quant à l'argent consacré par son gouvernement aux ministères de la Culture, celui de la Femme et celui des Sports, pour la promotion de ces ministères et la lutte contre le terrorisme.

Il a évoqué aussi les mouvements sociaux et les grèves dans plusieurs secteurs comme le transport et la santé auxquels son gouvernement a fait face, selon ses dires. "Nous avons privilégié le dialogue avec l’UGTT et l’UTICA pour signer des accords sur trois ans et trouver des solutions et l'impact de ces accords était positif", a-t-il souligné.

Essid a estimé que son gouvernement a coïncidé avec la période la plus difficile notamment avec la promulgation des lois relatives à la Haute Instance de la Magistrature, le Tribunal Constitutionnel, la loi électorale, la loi du Code des affaires locales.

"La lutte contre la corruption n’est pas seulement la responsabilité d’une instance, mais c’est plutôt la responsabilité de l'Etat, tout le monde doit participer à la lutte. La lutte contre la corruption requiert un long souffle, un suivi et un contrôle" lance-t-il.


Youssef Chahed : "Tout a été dit"

Chahed a salué le gouvernement de Habib Essid en mettant l’accent sur les conditions difficiles dans lesquelles ce dernier a travaillé.

"La démocratie c'est la continuité des institution indépendamment des personnes. Je salue l'avancement de la démocratie en Tunisie, cette passation confirme la réussite de la démocratie en Tunisie", a-t-il indiqué.

Et de poursuivre que "notre révolution est incomplète tant que la situation socio-économique ne reflète pas les objectifs fixés en amont".

" La situation est difficile mais nous sommes optimistes quant à l'avenir de la Tunisie, j'ai confiance en nos jeunes " conclut-il.

Pour rappel, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a accordé, vendredi tard le soir, la confiance au gouvernement d’union nationale proposé par Youssef Chahed avec une majorité confortable de 168 voix.

Sur un total de 194 députés présents à la plénière, 168 ont voté pour le gouvernement de Youssef Chahed, 22 contre et 5 autres ont préféré s’abstenir.

Le gouvernement proposé par Chahed est composé de 26 ministres et 14 secrétaires d’Etat dont 8 compétences féminines et 14 jeunes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.