Huffpost Tunisie mg

"Chabeb Khoudh Forstek" vainqueur du programme '3alli Soutek'

Publication: Mis à jour:
CHABEB KHOUDH FORSTEK
facebook
Imprimer

Les équipes sélectionnées de «3alli Soutek » ont présenté leurs projets à Cogite, vendredi 26 août. Une compétition organisée au sein de l’espace de Coworking, le même jour, a révélé l’équipe gagnante.

Il s’agit de l’équipe de Sfax, représentée par Bassem Fkai et Asma Ben Said qui a remporté la compétition grâce au projet "Chabeb Khoudh forstek". Un projet qui vise à donner la parole aux jeunes et les intégrer dans les instances décisionnelles.

En effet, « Chabeb Khoudh forstek » vise à faire participer la jeunesse tunisienne dans le processus de prise de décision et à l’inclure dans la proposition de projets de lois. Le projet aspire notamment à la création d’un centre de formation appartenant au centre de promotion de la décentralisation.

Rencontrés à Cogite, Asma 29 ans et Bassem 31 ans, ont parlé au HuffPost Tunisie de leur projet.

"Nous avons longtemps réfléchi à la question qui touche les jeunes, nous nous sommes donc adressés à eux via facebook et avons obtenu plusieurs réponses : chômage, terrorisme, dégradation du niveau de l’éducation et de l’enseignement supérieur et le point en commun était la jeunesse", lance Asma.

3alli soutek

"Il existe une semaine dédiée aux régions à l’ARP, nous avons pensé à une semaine exclusive à la jeunesse au sein de l’hémicycle. Nous estimons que les lois promulguées par l’assemblée ne représentent pas les réels défis de la jeunesse tunisienne", indique Bassem.

" Sur 217 députés de l'ARP, il y a 30 députés de moins de 35 ans, et 48 députés de moins de 40 ans", justifie Asma.

Dans leurs démarches, Asma et Bassem ont rencontré le ministre de l’Education Néji Jalloul, l'ancien ministre de la Santé Said Aidi, le directeur des Finances du gouvernorat de Sfax afin de trouver les voies possibles pour l’intégration des jeunes dans les structures administratives et étatiques.

10 ans d’expérience au minimum

Parmi les obstacles constatés par le jeune duo, dans une optique de recrutement des jeunes, l’expérience de 10 ans au minimum est exigée, ils font de ce constat, un point de départ pour leur projet. Ils se sont posés la question de savoir : " Et pourquoi pas 3 ans seulement ? "

En addition, la région de Sfax 1 et Sfax 2, est représenté par une seule députée jeune à savoir Fatma Mseddi. « Fatma nous a été d’une grande aide», précisent les gagnants.

" Notre objectif est que les jeunes de chaque gouvernorat soient représentés à l’ARP avec un jeune pour deux députés", expliquent-ils.

Centre de formation de promotion de la décentralisation

Ce centre forme uniquement les cadres de l’Etat, le but de "Chabeb khoudh forstek" est entre autre, de booster la présence de ces jeunes dans ce centre en leur donnant une plus grande marge de manœuvre.

Après avoir remporté ladite compétition, la prochaine étape pour "Chabab khoudh forstek" est d’envoyer un correspondant de Sfax à la présidence du Gouvernement afin d’ajouter un linéal relatif à la formation de la jeunesse et d’ajouter un autre linéal concernant la création centre régional de formation de la promotion de la décentralisation à Sfax.

Durant le weekend du 27 et 28 août, les équipes de " 3alli Soutek " ont suivi une formation de capitalisation pour l'évolution de leurs projets.

Pour rappel, " 3alli Soutek " est un programme de plaidoyer pour les jeunes Tunisiens, lancé en 2015, dont la mission est de les engager dans les processus de décision de leurs communautés locales.

L’année dernière, le programme "3alli Soutek " a formé plus de 130 jeunes, a engagé 43 représentants du gouvernement et a travaillé avec 45 organisations de la société civile à Gafsa, Sidi Bouzid, Kairouan, Monastir, Bizerte et Tunis.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.