Huffpost Maroc mg

20 civils tués dans des bombardements turcs dans le nord de la Syrie

Publication: Mis à jour:
SYRIA TURKEY AUGUST
Turkish soldiers on an armoured personnel carrier escort a military convoy on a main road in Karkamis on the Turkish-Syrian border in the southeastern Gaziantep province, Turkey, August 26, 2016. REUTERS/Umit Bektas | Umit Bektas/Reuters
Imprimer

SYRIE - Au moins 20 civils ont été tués dans des tirs d'artillerie et des frappes turcs dans le nord de la Syrie, a indiqué, ce dimanche 28 août, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). 



"Au moins 20 civils ont été tués et 50 autres blessés par des tirs d'artillerie et des frappes aériennes turcs dimanche matin sur Jeb el-Koussa, un village au sud de la localité syrienne de Jarbalos", a ajouté le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane.

Il s'agit du bilan de morts le plus élevé depuis le début, mercredi, de l'opération "Bouclier de l'Euphrate" visant à chasser le groupe Etat islamique (EI) de sa frontière et à stopper la progression des autonomistes kurdes.



Selon l'OSDH, les bombardements se concentrent au sud de Jarablos, ex-fief de l'EI à la frontière turque et première localité à tomber aux mains de rebelles soutenus par Ankara.



Jeb el-Koussa est situé à 14 kilomètres au sud de Jarablos et est contrôlé par des combattants locaux soutenus par les forces kurdes. Samedi, des affrontements ont éclaté pour la première fois entre des chars turcs et des combattants kurdes ou soutenus par ces derniers, dans la localité d'al-Amarné, située au sud de Jarablos.

LIRE AUSSI:
Close
Qu'est-ce que l'Etat islamique?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée