Huffpost Algeria mg

Le programme AADL1 sera livré au plus tard en février 2017

Publication: Mis à jour:
AADL
DR
Imprimer

Le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé samedi à Alger que le programme AADL 2001/2002 sera livré entre fin 2016 et février 2017 dans la plupart des wilayas.

"Le dossier concernant les projet AADL1 sera bientôt bouclé. D'ici fin décembre, pour certaines wilayas et d'ici février 2017 pour ce qui est d'Alger. Car le taux d'avancement pour la capitale, atteindra d'ici la fin de l'année les 60 % à 65%", a-t-il déclaré en marge d'une visite d'inspection du chantier de la Grande mosquée d'Alger.

Pour ce qui est du programme de location vente AADL 2 (2013), le ministre a indiqué qu'il pourrait y avoir une augmentation du prix des mensualités qui variera entre 19% et 23%, affirmant néanmoins que le prochain versement qui est de 25% du prix du logement sera comme prévu par la loi.

"Dans certaines wilayas, les souscripteurs de 2013 pourront bénéficier de leur logement dès le mois de septembre, à l'instar de la wilaya de Khenchla et Batna", a encore indiqué M. Tebboune.

Interrogé à propos des es souscripteurs qui préfèrent payer leurs logements cash, le ministre a assuré qu'il y aura des mesures d'encouragement.

"Pour les souscripteurs AADL 1 qui veulent payer sur une période de 5 ans au lieu de 10 ans, ils sont les bienvenus. Et pour cette catégorie, la période ou le logement ne peut être vendu ni loué pourrait être diminuée", a détaillé le ministre, précisant que cette mesure a été proposée au Premier ministre pour validation.

L'examen du calendrier de distribution des logements pour les souscripteurs 2001-2002 et l'évaluation de l'avancement des travaux des projets AADL1et 2 a été, par ailleurs, au menu d'une rencontre tenue la semaine passée entre M. Tebboune et des représentants de l'agence AADL.

Le ministre a déploré, à cette occasion, le retard enregistré dans le démarrage des projets AADL2 à Tizi Ouzou, Blida et Bouira en raison de problèmes du foncier.

A Tizi Ouzou, l'opposition de citoyens à l'implantation de ces projets sur plusieurs sites, a particulièrement bloqué le lancement du programme affecté à cette wilaya.

Concernant la wilaya de Blida, où 20.000 souscripteurs AADL2 sont enregistrés, "les autorités locales n'ont pas encore tranché sur le choix du foncier, ce qui a retardé le lancement des chantiers", selon cette source.

1.200 logement AADL n'ont toujours pas démarré à Bouira, bien que l'entreprise de construction est choisie et toutes les études effectuées en 2013.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.