Huffpost Maroc mg

Au Maroc, le marché de l'internet mobile a explosé en dix ans

Publication: Mis à jour:
INTERNET
Au Maroc, le marché de l'internet mobile a explosé en dix ans | shutterstock
Imprimer

TÉLÉCOMS - Les Marocains sont de plus en plus connectés sur leurs téléphones. En dix ans (2005-2015), le marché de l'internet mobile est monté en puissance au Maroc. C'est ce qui ressort du rapport annuel de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), rendu public ce vendredi 26 août.

Avec un parc avoisinant les 14,5 millions d’abonnés à fin 2015, le marché de l’internet confirme sa tendance haussière en réalisant un taux de croissance annuelle de plus de 45%, indique le document. Une "bonne performance" qui s'est répercutée positivement sur le taux de pénétration de l’internet au Maroc.

Celui-ci a atteint 42,75% de la population à fin 2015, a fait savoir l’établissement public chargé de la régulation et de la réglementation du secteur des télécommunications au Maroc.

anrt

Aussi, les abonnés à l’internet mobile "dominent toujours le marché avec plus de 92% du parc global à fin 2015, contre près de 90% une année auparavant". En nombre, le parc d’abonnés s’élève à environ 13,34 millions en 2015, en hausse de 48,5% par rapport aux 9 millions d’abonnés enregistrés à fin 2014. Ces chiffres confirment, selon l'ANRT, l’évolution de ce "mode d’accès" au Maroc.

1,1 million d'abonnés ADSL

L’accès à internet via une connexion ADSL s’est également amélioré. Selon l'ANRT, le parc des abonnés à l’ADSL a connu en 2015 une croissance de plus de 15%, passant de 982.829 en 2014 à 1.131.694 un an plus tard.

Les lignes internet ADSL ayant un débit de 4 Mbits/s et plus représentent 99,89% du parc ADSL global à fin décembre 2015, ajoute l'établissement.

anrt

L’agence mène, par ailleurs, chaque année une enquête sur l’accès et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC). L'objectif est de collecter des informations sur les principaux indicateurs d’équipement, d’accès et d’utilisation des TIC par les ménages et les individus au Maroc.

Pus de la moitié ont des smartphones

Pour l'année 2015, l'enquête a démontré que la téléphonie mobile est généralisée pour la quasi-totalité des ménages, avec un taux de 99,6%. La proportion des personnes (12-65 ans) ayant plus de deux cartes SIM s’est stabilisée, passant de 13,3% en 2014 à 13,7% en 2015.

Selon le même rapport, en 2015, plus de la moitié des individus (12-65 ans) équipés en téléphone mobile possédait au moins un smartphone. Le nombre estimé de smartphones en circulation au Maroc par rapport à la population (12-65 ans) s’élève à 14,7 millions d’unités en 2015, ce qui représente une augmentation de 5,3 millions par rapport à 2014.

Plus de la moitié des personnes (51,2% des 12-65 ans) qui ont un téléphone portable l'utilisent pour se connecter à internet. Cette proportion est un peu plus élevée en milieu urbain (59,1%) qu'en milieu rural (34,8%).

Pour ce qui est des tablettes et ordinateurs, 54,8% des ménages en possèdent au moins un et près de la moitié plus d’un.

En 2015, une nouvelle "Note d’orientations générales" a été lancée, puis adoptée lors du conseil d’administration de l’ANRT tenu le 18 mars de la même année. Cette feuille de route a pour objectif de "donner un nouveau souffle au marché des télécoms, d’offrir notamment la visibilité requise aux acteurs existants et potentiels du secteur et de proposer des mesures favorisant son développement".

Parmi les objectifs que s’est fixée l’ANRT pour l'année 2018, il y a la généralisation de l’accès à internet haut et très haut débit à toute la population et la diversification des offres de services. D'ici là, l’agence veut atteindre un chiffre d’affaires de 34 milliards de dirhams, 50 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, 2 millions d’abonnés à la téléphonie fixe et 22 millions d’abonnés à internet.

LIRE AUSSI: