Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Yassine Brahim tacle Mehdi Ben Gharbia. Samir Bettaïeb n'y échappe pas non plus !

Publication: Mis à jour:
YASSIEN
Facebook
Imprimer

POLITIQUE- Invité de la radio Shems FM, le président du parti Afek Tounes et ministre du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale au sein du gouvernement de gestion des affaires courantes, Yassine Brahim, est revenu sur les réserves de son parti quant à la formation de l’équipe gouvernementale de Youssef Chahed.

C’est dans ce cadre que Yassine Brahim a été interrogé quant à la nomination de Mahdi Ben Gharbia au poste de ministre chargé des Relations avec les Instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’Homme. L’intéressé a en effet expliqué que Ben Gharbia, qui ne dispose d’aucun soutien partisan, ne pouvait pas apporter le plus à la tête de ce ministère.

Interrogé également sur le lien entre cette position et la fameuse affaire de la banque Lazard, Yassine Brahim s’est contenté de nier toute excuse qu’il aurait reçue de la part de Ben Gharbia déclarant même que ce dernier lui a lancé un "j’ai trouvé l’occasion de te porter un coup politique, je ne l’ai pas raté".

Revenant sur la nomination du secrétaire-général d’Al Massar, Samir Bettaïeb, au poste de ministre de l’Agriculture, le président d’Afek Tounes a tenu à rappeler qu’à la désignation de Youssef Chahed par le président de la République, Samir Bettaïeb avait exprimé plusieurs réserves et avait proposé d’autres noms comme alternatives. Pour Yassine Brahim, et en acceptant son nouveau poste, Samir Bettaïeb témoigne d’une évolution d’esprit qu’il a salué au passage.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.