Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Décès de Adnen Meddeb, jeune artiste et militant

Publication: Mis à jour:
FCB
Facebook
Imprimer

Militant et artiste, Adnen Meddeb s'est éteint dans la soirée du mercredi 24 août, succombant à une crise cardiaque. Il a laissé derrière lui les souvenirs de son courage, de son engagement, de sa liberté et surtout de sa bonté et sa joie de vivre, en témoignent les hommages de ses amis, de ceux qui l'ont connu de près ou de loin, attristés par sa disparition.

Un aperçu des hommages sur les réseaux sociaux:

Close
Hommages à Adnen Meddeb
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Cinéaste, Adnen Meddeb était très actif sur la scène culturelle. Il était, entre autres, membre du comité d'organisation des Journées cinématographiques de Carthage, du festival de cinéma amateur de Kélibia en tant que figure de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs. Il était l'un des piliers de la Tente estivale pour l'Image et l'Expression Artistique, qui se déroule actuellement à Hammem L’Aghzez.

En hommage à Adnen Meddeb, la Tente se poursuivra. "Demain tu prends ton envol Adnen et on reprend ta Tente Estivale, qui sera désormais baptisée Festival Adnen Meddeb pour l'Image et l'Expression Artistique Vendredi 26 et Samedi 27. Ton caméléon porte bonheur sera placé, comme tu l'as demandé, dans la régie pour porter bonheur à ta Tente Estivale", a annoncé Soumaya Bouallegui, l'une des organisatrices du festival et belle soeur du défunt.

Pour rappel, alors qu’il faisait partie du comité d’organisation des JCC de 2015, Adnen et Amine Mabrouk ont été arrêtés et condamnés, en première instance, à un an de prison ferme et à 1000 dinars d'amende, et ce, parce qu’ils avaient du papier à rouler dans le coffre de la voiture.

Une condamnation qui était à l'origine d'une mobilisation pour l'abrogation de la loi 52 sur les stupéfiants. "Adnen et Amine ainsi que les autres dont l'affaire a été médiatisée ne sont que les portes drapeaux de cette lutte pour l'abrogation de la loi 52", avait déclaré au HuffPost Tunisie, leur avocat Ghazi Mrabet.

La mort d'un symbole, pour beaucoup de personnes proches du milieu de l'art.

Court-métrage de Adnen Meddeb

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.