Huffpost Algeria mg

Des opérateurs de la téléphonie mobile "se disputent" le leadership du marché

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
DR
Imprimer

A l’occasion de la publication des résultats financiers du deuxième trimestre 2016, des opérateurs de la téléphonie mobile n’ont pas manqué de proclamer leur leadership sur le marché … Jusqu’à avoir deux leaders sur un marché qui compte trois opérateurs.

Devant la passivité de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT), seul organe habilité à statuer - après audit- sur les chiffres des opérateurs téléphoniques, le ton est donné pour mettre en lumière les efforts consentis et les résultats réalisé au deuxième trimestre 2016.

Le premier, Ooredoo, qui a rendu public ses résultats financiers, a annoncé à l’occasion du départ de son DG Joseph Ged, être devenu "le leader du marché en Algérie avec un chiffre d'affaires record de 252 millions dollars américains, au 2ème trimestre 2016".

"Les investissements consentis ainsi que la démocratisation du mobile, ont contribué à consolider le leadership de l'opérateur dans le pays. Grâce aux résultats du 2ème trimestre, Ooredoo surperforme à nouveau ses concurrents et devient officiellement le leader du marché", explique l’opérateur dans un communiqué.

La réplique n’a pas tardé à venir de la part de l’opérateur historique Mobilis qui a annoncé lui aussi être "le premier du marché en termes de chiffre d'affaire et de nombre total d'abonnés". Mobilis souligne avoir abordé l'année 2016 avec une très forte croissance à deux chiffres de ces indicateurs économiques et financiers.

Selon le communiqué de l’opérateur public, son chiffre d’affaires a connu une augmentation de +20% au premier semestre 2016 par rapport à la même période de 2015, en s'établissant à 57,2 milliards de DA (environ 519 millions de dollars) avec un nombre d'abonnés global de 16,5 millions, "dépassant pour la première fois les autres opérateurs de téléphonie mobile".

Djezzy, le leader du marché, selon les derniers chiffres de l’ARPT, n’a pas encore réagi. Assiste-t-on alors à une redistribution des parts de marché dans le secteur de la téléphonie mobile ? Ou s’agit-il d’une cacophonie que seul le gendarme des télécoms peut trancher ?

Compétition pour le leadership du marché

A l’évidence, ces annonces renseignent sur le niveau de compétition qui règne dans ce marché qui ne cesse de progresser depuis l’avènement de 3G mobile et l’attribution des licences 4G pour les trois opérateurs. Selon les derniers chiffres de l’ARPT, le parc abonnés global (GSM et 3G) a atteint les 44,3 millions d'abonnés au 31 mars 2016, avec un chiffre d'affaires de 93 milliards de DA.

LIRE LA SUITE SUR MAGHREB EMERGENT

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.