Huffpost Tunisie mg

En Arabie Saoudite, des compétitions pour apprendre aux hommes l'allaitement pour adultes (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
SAOUDIE
You Tube
Imprimer

ARABIE SAOUDITE- Dans cette théocratie des Golf, des évènements de divertissement sont organisés, comme dans le festival de "Araar" pour apprendre aux hommes l'allaitement pour adultes. Non ceci n'est une plaisanterie mais un phénomène bien réel.

Le concept consiste à faire une compétition. Le gagnant est celui qui a réussi à téter le plus longtemps à l'aide d'un biberon pour bébés.

Outre ce festival, d'autres événements similaires font la polémique, animés par hommes et qui font massivement référence aux connotations sexuelles.

LIRE AUSSI:

  • "Prises au pièges:Les femmes sous tutelle masculine en Arabie Saoudite", un nouveau rapport accablant de HRW
  • Ce genre d'événements destinés à "divertir" les hommes saoudiens ont beaucoup de succès populaire au royaume.

    D'autres saoudiens n'apprécient pas cet humour et certains médias ont lancé une offensive contre "ce mode de divertissement simpliste et clownesque", a lancé la journaliste de la chaine de télévision MBC.

    "Ceci dénote de la frustration à tous les niveaux, (...), de l'absence de la figure de femme que vivent beaucoup de Saoudiens. Des frustrations qui engendrent un manque d'imagination qu'illustrent ces spectacles", a déclaré l'écrivain et journaliste Najib Zamel à la même chaine.

    Ce dernier appelle à libérer la jeunesse saoudienne afin de promouvoir la création artistique.

    L'allaitement pour adultes, avant de devenir, un objet de diversion pour les saoudiens, était une fatwa d'un cheikh en charge de la section des hadiths à al Azhar, taraudé par la question de l'isolement entre un homme et une femme dans un lieu du travail.

    Selon lui, il suffirait que la femme donne le sein trois fois à son collègue pour qu'il devienne semblable à son fils et rend sans conséquence le fait de s'isoler avec lui. Une fatwa aussi sotte qu'aberrante qui a conduit à la suspension de son auteur de l'Al-Azhar. Fatwa qui a été approuvée par un conseiller au ministère de la justice saoudien, cheikh Abdelhamid Al-Kaibane.

    LIRE AUSSI:

    Le souk des Fatwas délirantes plus florissant que jamais dans le monde arabe

    Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

    À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

    Close
    Les fatwas les plus absurdes
    sur
    Partager
    Tweeter
    PUBLICITÉ
    Partager
    fermer
    Image affichée

    Suggérer une correction