Huffpost Algeria mg

Mise en place d'un dispositif d'alerte national cas de rapt et/ou de disparition

Publication: Mis à jour:
RAPT ENFANTS
DR
Imprimer

Un dispositif national d'alerte sera déclenché à chaque fois qu'un cas de rapt et/ou de disparition d'enfants sera signalé dans l'une des wilayas du pays. Ce type d'alerte a prouvé son efficience dans certains pays européens et en Amérique du nord où il est en vigueur depuis quelques années.

Adressée par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à plusieurs ministères, corps de sécurité et organismes publics, cette instruction fait partie des mesures prises par les autorités pour réduire la disparition des enfants notamment après les nombreux cas de kidnappings et assassinat intervenus ces derniers mois dans différentes régions du pays.

Ce plan national appelé "Alerte rapt/disparition d'enfants" a été élaboré et mis en place par un groupe de travail multisectoriel créé sous l'égide du ministère de la Justice, conformément aux instructions du Premier ministre édictées en date du 18 janvier 2016, est-il précisé dans l'instruction.

Détaillé dans un schéma joint à l'instruction, le plan a été élaboré dans un cadre concerté et définit le rôle de chaque institution de l’État en la matière. "Sous la direction du procureur de la République de céans, tous les organismes publics concernés (médias publics dans leur ensemble, supports publicitaires, opérateurs de téléphonie mobile, ports, aéroports, gares...) seront, ainsi, sollicités pour relayer l'alerte dans une synergie préétablie, à l'effet de concourir à retrouver l'enfant en danger en vie, dans les meilleurs délais possibles", souligne l'instruction.

Le Premier ministre a chargé, à cet effet, chacun dans la sphère de ses compétences, de "veiller personnellement à mettre en place ledit plan d'alerte, avec la célérité et la rigueur exigées par l'importance de cette question, de concert avec les instances judiciaires concernées".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.