Huffpost Tunisie mg

Les conditions de l'UPL pour voter la confiance au gouvernement Chahed

Publication: Mis à jour:
SLIM RIAHI
Facebook/Yosusef Chahed
Imprimer

Après le Front Populaire et Al-Irada qui se sont clairement positionnés en vu du vote de confiance au gouvernement Chahed, vendredi 26 août prochain, le président de l'UPL, Slim Riahi s'est exprimé sur les ondes de la radio Shems FM à ce sujet en marge d'une conférence de presse.

S'il ne ferme pas la porte à sa présence au gouvernement, Slim Riahi y impose des conditions: "La porte des négociations est encore ouverte et tant que le gouvernement n'est pas passé devant l'assemblée des représentants du peuple, l'UPL restera concerné mais toujours à travers la même position: D'abord voir la structure et les gens qui y participeront, puis on se mettra d'accord sur les portefeuilles pour lesquels l'UPL est capable de ramener un plus".

Les principales réserves de son parti face à la première mouture présentée par Youssef Chahed concernent selon lui la présence de l'opposition: "Nous voulons un gouvernement politique mais nous avons des réserves sur la présence l'opposition" qui selon lui "squatte les télévisions et se tait quand on lui donne un portefeuille ministériel".

Parmi les critères qui feront flancher la balance d'un côté ou de l'autre, la réussite de la politique du prochain gouvernement: "Nous soutiendrons ce gouvernement, s'il répond aux éléments essentiels de la formation d'un gouvernement à nos yeux, et que nous estimons que son taux de réussite dépasse les 60%, là nous voterons pour lui" a t-il affirmé avant d'ajouter: "Cela ne nous dérange pas de ne pas avoir des portefeuilles ministériels, si nous nous mettons pas d'accord sur ces points là".

Selon Slim Riahi, la balle est maintenant dans le camp de son bloc parlementaire: "la prochaine étape revient au bloc parlementaire et on pourra voter pour, on n'a pas de problèmes avec ça, mais je ne peux pas non plus voter pour ce gouvernement, et c'est un avis personnel, dans sa composition actuelle".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.