Huffpost Algeria mg

Quand le ministre des Sports demande à Taoufik Makhloufi...d'identifier les corrompus

Publication: Mis à jour:
TAOUFIK MAKHLOUFI
DR
Imprimer

Il est des responsabilités d’un athlète de donner les noms des corrompus dans le domaine du sport, et non de celles des institutions publiques. C’est au moins ce qui ressort mardi des déclarations du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali.

Réagissant aux propos du médaillé olympique Taoufik Makhloufi, qui a accusé des dirigeants sportifs de saboter des athlètes et de détourner des deniers publics, le ministre n’a eu de réponse que de demander au coureur de faire le travail des structures de lutte contre la corruption.

“Il n’a qu’à les identifier [les responsables] et les mesures qui s’imposent seront prises”, a estimé Ould Ali en visite de travail à Tizi Ouzou dans des propos rapportés par l’agence APS.

Dans son coup de gueule poussé au microphone de la radio algérienne après avoir remporté la médaille d’argent aux 1500m, Taoufik Makhloufi a nommément cité le chef de mission de la délégation algérienne à Rio, Amar Brahmia, et a fustigé les responsables sportifs, les accusant de priver les athlètes des moyens de préparation.

Le ministre a quant à lui botté en touche en affirmant que “L’Etat algérien a mis tous les moyens nécessaires à la disposition des athlètes”.

Allant dans la même veine, Amar Brahmia a déclaré à la presse que “nos athlètes n’ont manqué de rien”.

D’autres membres de la délégation olympique algérienne, dont l’athlète Larbi Bourrada et son entraîneur Ahmed Mahour Bacha, ont cependant soutenu les propos de Makhloufi. Le premier a affirmé avoir manqué de moyens lors de sa préparation aux JO, et le deuxième a même dénoncé l’utilisation d’une voiture de la délégation à Rio à des fins personnelles par des responsables.

Taoufik Makhloufi est devenu l’athlète algérien le plus décoré aux JO. Après sa médaille d’or à Londres en 2012 aux 1500m, il a remporté deux médailles d’argent à Rio, aux 800m et aux 1500m.

Il est cependant le seul sportif algérien à avoir remporté des titres sur les deux dernières éditions et ses performances cachent mal la crise du sport en Algérie. Cette polémique en est le reflet.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.