Huffpost Tunisie mg

Habib Khedher : "La Constitution ne permet pas à Chahed de modifier son cabinet avant le vote de confiance "

Publication: Mis à jour:
HABIB KHEDHER
Facebook
Imprimer

Habib Khedher, membre du bureau de l’ARP et rapporteur général de la Constitution, a fait savoir, lundi 22 août sur sa page facebook, que la Constitution ne permet pas à Youssef Chahed de changer son équipe gouvernementale annoncée avant le vote de confiance au gouvernement prévu pour le vendredi 26 août 2016.


Selon Khedher, qui s'exprimait à l'issue de la conférence de presse de Mohamed Ennaceur, le rôle du chef du gouvernement est réduit à l'annonce de la formation de son gouvernement au chef de l’Etat qui, se chargera à son tour de la soumettre au vote de confiance du parlement.

“La Constitution ne permet pas au chef du gouvernement désigné de changer la composition de son gouvernement une fois celle-ci remise à la présidence de la République et au parlement par la suite”a-t-il souligné.

“L’ancien chef du gouvernement, Habib Essid avait annoncé la composition de son gouvernement avant de la soumettre à la présidence de la République et au parlement, ce qui a permis d’y introduire des changements”poursuit-il.

En effet, en janvier 2015, Habib Essid avait annoncé la nouvelle composition de son gouvernement. Celle-ci avait alors été revue ensuite et sa nouvelle version, telle qu'annoncée le 2 février, a pu bénéficier des votes de confiance trois jours après.

Annoncé le samedi, 20 août, le gouvernement Chahed fait l'objet de critiques de part et d'autres, notamment des partis qui font partie de la coalition au pouvoir en l'occurrence Ennahdha et Afek Tounes. Ces derniers ont émis des réserves quant à sa composition.

Pour rappel, le vote de confiance au nouveau gouvernement aura lieu vendredi 26 août, a indiqué le président du parlement, Mohamed Ennaceur.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.