Huffpost Maroc mg

La start-up Medtrucks lance une cartographie des centres de santé au Maroc

Publication: Mis à jour:
MEDTRUCKS
La start-up Medtrucks lance une cartographie des centres de santé au Maroc | Page Facebook Medtrucks
Imprimer

SANTÉ – Des outils digitaux pour sauver des vies. La start-up MedTrucks vient de lancer sa plate-forme de géolocalisation proposant une cartographie interactive qui recense les centres de soins les plus proches pour les patients et leurs familles, une première au Maroc.

Baptisé MedMapping, le service permet aux utilisateurs et à leurs proches de localiser, via une plate-forme dédiée, tous les établissements de soins au Maroc. Le projet s’inscrit dans le sillage des objectifs poursuivis par la jeune entreprise: lutter contre les déserts médicaux et rendre plus accessibles les soins de santé notamment aux populations des régions reculées du Maroc.

L’élaboration de la plate-forme en elle-même est une longue traversée du désert. Face à la difficulté d’accéder à une information précise, l’entreprise s’en remet au ministère de la Santé. “Cette carte a été élaborée à partir de la base de données issues du site data.gov.ma. Le gouvernement marocain a fait énormément d'efforts pour faciliter l'accès à l'information santé, notamment en mettant en place leur propre plate-forme en open data“, explique Anass El Hilal, le fondateur de Medtrucks contacté par le HuffPost Maroc. Mais la difficulté est ailleurs. “Les données datent de 2011. Malheureusement, ces données deviennent rapidement obsolètes car elles sont très peu actualisées.“

Cartographie interactive et collaborative

Pour contourner la difficulté, “nous avons développé notre plate-forme MedMapping permettant à tout à chacun de renseigner les différents centres de soins en temps réel. C'est une cartographie collaborative où l'ensemble des acteurs de la santé est invité à renseigner et localiser leurs établissements de santé sur la plate-forme“, ajoute l’ingénieur biomédical de 28 ans.

La start-up a également développé ses propres outils de cartographie en temps réel. Pour certains patients souffrant d’insuffisance rénale et vivant dans des zones éloignées, il faut parfois parcourir de longues distances pour effectuer une dialyse hebdomadaire. Aujourd’hui, le Medmapping permet par exemple d’avoir accès à une cartographie des centres médicaux, répartis sur un tiers du territoire marocain pour les patients atteints d’insuffisance rénale nécessitant une dialyse.

Dans le prolongement de ses projets dans le domaine de la santé, la plate-forme MedMapping offre des services statistiques dédiés aux professionnels du secteur. "Nous proposons des cartographies enrichies et croisées avec des données socio-démographiques. Ces cartes constituent de réels outils statistiques. Elles permettent d'élaborer une image épidémiologique à un instant T sur un territoire donné. Ces informations sont accessibles en contenus payants", explique Anass El Hilal.

Et les personnes analphabètes?

La plate-forme de cartographie devrait permettre au moins de régler une partie du problème de la localisation des établissements de santé au Maroc. Encore faut-il l’adapter et la vulgariser aux personnes analphabètes ou encore aux populations n’ayant pas accès à des outils digitaux.

“Les patients analphabètes constituent la population la plus concernée lorsqu'on parle de difficulté d’accès aux soins. C’est pourquoi nous menons une réflexion à ce sujet. Pour savoir comment adapter la carte“, souligne l’ingénieur qui propose un début de solution.

"La solution qui nous paraît pour l’instant la plus adaptée est de proposer une carte enrichie avec l’aide d’un employé d’une structure de soins ou d’une association qui ira à la rencontre du patient ou de la personne n’ayant pas accès aux outils digitaux. Nous comptons sur le tissu associatif très bien maillé au Maroc pour diffuser l'information."

L’ambition de la start-up ne se limite pas au Maroc. Elle souhaite poursuivre son projet d’élargir l’accès aux soins à tout le continent africain. "L’Afrique devra relever le défi de demain des maladies chroniques. C'est une population qui vit de plus en plus longtemps et aspire à vivre en bonne santé. Face aux grandes difficultés d'accessibilité que rencontrent les populations rurales, notre mission est d'accompagner les établissements de santé à déployer les soins au bon moment et au bon endroit“.

Quand on demande à l’ingénieur et à son équipe comment ils comptaient poursuivre cet objectif continental, la réponse est prospective. “MedTrucks ambitionne de démocratiser les soins mobiles sur différentes maladies chroniques. Cette innovation organisationnelle des soins permet de maintenir les populations dans leur territoire en leur donnant accès à des soins de proximité et de qualité“.

Comme par une sorte de hasard, les idées les plus originales naissent dans les endroits le plus insolites. L’idée de créer MedTrucks (combinaisons de “Medical“ et “Trucks“ (camion)) est née dans une gare marocaine. Ingénieur biomédical franco-marocain, Anass El Hilal assiste au malaise d’une vieille dame, exténuée par la séance de dialyse effectuée à des kilomètres de son domicile. Avec son ami Jamir Derrouiche, Anass décide de faire quelque chose. Ensemble, ils créent la start-up Medtrucks destinée à apporter les soins à proximité des populations vivant dans des déserts médicaux.

Les deux jeunes ingénieurs ont l’idée de créer des caravanes médicales dans les zones reculées du Maroc grâce à l'appui de l'incubateur Espace Bidaya ouvert par le Comptoir de l'innovation à Casablanca. Concrètement, c’est une unité de soins mobiles installées à bord d’un camion qui se déplace à la rencontre des populations. La première mission de l’entreprise est de permettre à des patients atteints d’insuffisance rénale de pouvoir faire leur dialyse sans avoir à parcourir une longue distance.

Les camions, équipés de cinq lits, permettent de dialyser dix personnes par jour à raison d’une demie journée par personne. L’entreprise poursuit deux objectifs: identifier les patients qui ont besoin de soins et amener ces soins au plus près de chez eux. Le projet s’est aujourd’hui étendu à un MedMapping, un service cartographique, un MedTracking, un service de gestion des soins de santé itinérants sans oublier la MedEducation, une plate-forme de formation à destination du personnel soignant. Le premier medtruck va être lancé en septembre prochain dans la province de Sidi Slimane.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
SOS hôpitaux marocains en détresse
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction