Huffpost Tunisie mg

Les 1001 nuits de Shéhérazade, revisitées par ILYES

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Afin de venir à bout de ce projet de 1001 tableaux, Ilyes Messaoudi occupera son atelier pendant plus de six années. Il en est encore à sa sixième nuit. Et comme Shahryar, les amateurs de cet art ne se passeront plus de ses histoires.

Diplômé de l'Ecole Supérieure des Sciences et Technologies du Design, Ilyes est designer de formation. Toutefois, il a toujours eu un penchant pour la peinture et l'art plastique. Plasticien autodidacte donc, c'est sa passion qui le mène.

Entre acrylique et aquarelle, collage, fils et cuvettes, chaque tableau raconte l'histoire d'une nuit, une histoire sans fin, comme celles de Shahrazade.

ilyes messaoudi

Des tableaux libres, tant par la technique, qui associe peinture, collage et broderie et du texte quand nécessaire, que par le contenu.

Abordés subtilement et avec humour, les tableaux représentent la femme tunisienne, tantôt espiègle, tantôt gênée. Les mille et une nuits adaptées à la Tunisienne du 21ème siècle, dessinent la femme tunisienne, avec ses tracas modernes, ses différends avec les hommes et les restrictions de la société contemporaine.

ilyes messaoudi

C'est dans un décor authentiquement tunisien, un bikini traditionnel et des règles nouvelles que l'artiste rapporte ce dialogue entre les deux sexes, et qui illustre si bien les changements de mentalité dans la société tunisienne.

Ilyes le résume parfaitement: "Je recherche l'anachronisme entre la Tunisie des années de 1930 à 1950 et celle de nos jours," explique-t-il au HuffPost Tunisie, "Et ce en adaptant d'anciens dictons et de vieilles chansons au discours politique et social toujours actuel, d'une manière à la fois poétique et sarcastique, comme une façon de dire que l'histoire se répète."

ilyes messaoudi

L'histoire se répète mais l'attitude de la femme, elle, a évolué, et c'est de là qu'Ilyes tient son inspiration. Pour lui, les femmes sont la clé d'une vraie révolution, à ce propos, il s'exprime :" Les femmes résistent et conservent toujours une mentalité très flexible à travers le temps. Elles ne cessent de repousser leurs limites, ce qui mérite d'être illustré."

Pour les prochaines "nuits", Ilyes promet de nouvelles approches et de nouveaux voyages. Les techniques aussi évolueront au fil des tableaux, pour rester dans ce même esprit de liberté.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Suggérer une correction