Huffpost Tunisie mg

L'agriculture en Tunisie: Un bilan annuel morose et un produit qui sauve la saison

Publication: Mis à jour:
TUNISIA AGRICULTURE
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le mois de septembre prochain marque le coup d’envoi de la nouvelle saison agricole. Une saison agricole 2015/2016 difficile qui s’achève et une nouvelle saison qui va démarrer.

Le secteur agricole est sans nul doute le maillon faible de la chaîne de valeur cette année et continue de tirer la croissance économique vers le bas. La baisse de la production de l’huile d’olive a fortement lésé la production agricole et par la même la croissance économique du pays.

Selon l’Institut Nationale de la Statistique (INS), un repli de 3,6% de la valeur ajoutée du secteur a été enregistré au terme du deuxième trimestre de l’année en cours et une chute de 35,1% des exportations en valeur et en volume du secteur agricole et des industries agroalimentaires, a été observée au mois de juillet 2016 contre une hausse respective de 118,6% et de 85,6% une année auparavant.

Des difficultés structurelles et conjoncturelles

La semaine dernière un conseil ministériel restreint a été tenu par Habib Essid, Chef du gouvernement de gestion des affaires courantes pour examiner l’état d’avancement de la saison agricole 2016/2017, dont le coup d’envoi est prévu pour le mois de septembre prochain.

Des difficultés structurelles et conjoncturelles paralysent le boom du secteur primaire, un secteur stratégique en Tunisie dont le retard en matière de modernisation, le taux d’endettement élevé des agriculteurs, le faible accès au financement outre le déficit hydrique et l’effet "Dame Nature".

Une production céréalière de 14 millions de quintaux

Rappelons que la saison agricole en cours a été marquée par un déficit hydrique causant des dégâts partiels ou généraux dans certaines régions, fait savoir le bulletin de conjoncture de l’ONAGRI (Juillet 2016) avant de redresser la pente durant les mois avril et mai de l’année en cours contribuant à l’amélioration de l’état des grandes cultures notamment au Nord.

La production céréalière est estimée à 14 millions de quintaux soit en hausse de 7,8% par rapport à la campagne précédente.

Baisse de 70% des exportations de l’huile d’olive

Côté oléiculture, la saison a été peu touffue. Une production estimée à 700 mille tonnes, soit 140 mille tonnes d’huile d’olive, souligne le bulletin de l’ONAGRI pour le mois de juillet 2016.

Les exportations de l’huile d’olive ont baissé de 70% par rapport à la saison écoulée. Les exportations ont enregistré une recette de 480 millions de dinars. Les conditions climatiques ont affecté les oliveraies du Centre et du Sud. Un programme spécifique a été lancé pour faire face aux dégâts enregistrés. Une enveloppe de 925 mille dinars a été allouée pour ce programme.

La production des agrumes a subi le même sort et la même tendance baissière. Une baisse de 5% de la production a été enregistrée durant la saison 2015/2016.

Ainsi, quasiment toutes les filières agricoles virent au rouge à l’exception de la production et l’exportation de dattes qui ont vraisemblablement contribué à amortir le choc comme en atteste les derniers chiffres annoncés par le ministère de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques.

L’Europe de l’Ouest se taille la part du lion des dattes tunisiennes exportées

Les dattes tunisiennes sauveront-elles une saison agricole 2015/2016 morose et corrigeront-elles une balance alimentaire déséquilibrée?

La Tunisie a réalisé des quantités record de dattes exportées fait savoir le ministère de l’agriculture et des ressources hydrauliques dans un communiqué publié lundi 22 août 2016 et rapporté par l’Agence TAP.

L’Europe de l’Ouest se taille la part du lion des exportations tunisiennes de dattes tunisiennes avec une quantité exportée de 34.2 mille tonnes. L’Afrique du Nord vient en deuxième position avec une quantité de 28.1 mille tonnes exportés, suivie de l’Asie de l’Amérique du Nord avec respectivement 15.2 et 5.3 mille tonnes exportés.

La production de dattes de la campagne en cours a été estimée à 246 mille tonnes contre 223 mille tonnes produites durant la saison 2014/2015, soit un accroissement de 10,3%.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.