Huffpost Algeria mg

Le déficit commercial de l'Algérie s'aggrave durant les 7 premiers mois de l'année

Publication: Mis à jour:
PORT ALGER
Archives
Imprimer

Le déficit commercial de l'Algérie s'est accentué durant les sept premiers mois de 2016. D'un déficit de 9,43 milliards de dollars (mds usd) durant les sept premier mois de 2015, il est passé à 11,93 (mds usd) à la même période cette année. Soit une hausse du déficit de 26,5%, a appris l'APS auprès des Douanes algériennes.

Entraînées par la chute des prix du pétrole, les exportations ont nettement reculé à 15,14 mds usd durant les sept premiers mois 2016 contre 22,1 mds usd sur la même période de 2015 (-31,48%), soit un recul de près de 7 mds usd, selon les données du Centre national de l'Informatique et des Statistiques des Douanes (Cnis) rapporté par l'Agen,ce de presse algérienne.

Les importations ont légèrement baissé en s'établissant à 27,07 mds usd contre 31,53 mds usd (-14,14%). Soit une baisse de 4,46 mds usd.

Ainsi, les importations ne sont couvertes par les exportations qu'à 56% contre 70% l'année dernière à la même période.

Les hydrocarbures continuent à représenter l'essentiel des exportations algériennes avec un taux égal à 93,73%. Les rares exportations hors hydrocarbures ont encore diminué pour atteindre 6,27% du montant global des exportations.

Pour ce qui est des importations, tous les groupes de produits ont connu une baisse entre début janvier et fin juillet de l'année en cours.

Les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours des sept premiers mois 2016, sont l'Italie suivie de l'Espagne, de la France, des Etats-Uni et du Canada.

Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est restée en tête suivie de la France, de l'Italie, de l'Espagne et de l'Allemagne.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.