Huffpost Maroc mg

De retour de leurs vacances au Maroc, un imam et sa famille arrêtés en Belgique

Publication: Mis à jour:
IMAM SHAYH ALAMI
De retour de leurs vacances au Maroc, un imam et sa famille arrêtés en Belgique | DR
Imprimer

RADICALISATION – Les vacances au Maroc de Shayh Alami ne se sont pas achevées sur un happy end. Ce dimanche 21 août dans l’après-midi, le prédicateur marocain, sa femme et son fils ont été interpellés à Liège par des membres de la police fédérale belge en civil, rapporte le portail d’informations L’Avenir.

L’arrestation s’est déroulée sans résistance, selon des témoignages recueillis par L’Avenir auprès des voisins. Le fils de l’imam, âgé de 17 ans, a d’abord été emmené pour être interrogé avant que ses parents ne soient conduits à leur tour au poste de police. L’arrestation de la famille Alami pourrait avoir un lien avec une récente vidéo publiée deux semaines après l’assassinat du prêtre de l'église Saint-Etienne-du-Rouvray en France, et qui appelait au meurtre des chrétiens.

Diffusée via la messagerie cryptée Telegram, la vidéo aurait été tournée au mois de juin dans le centre-ville de Verviers, là même où une cellule terroriste mise en place par Abdelhamid Abaaoud a été démantelée en janvier 2015. La vidéo avait fait scandale et l’avocat du jeune homme avait indiqué que son client s’expliquerait devant les autorités belges.

Le fils de l'imam a été relâché ce lundi 22 août, le procureur du Roi ayant ordonné aux policiers de le relâcher, selon La Libre. Le jeune homme comparaîtra tout de même devant un juge de la jeunesse. Son père, l’imam Shayh Alami, qui a fait appel d'un double arrêté d'expulsion fédéral, reste au poste pour une audition.

De nationalité néerlando-marocaine, Shayh Alami était imam de la mosquée de Verviers depuis dix ans avant d'en être écarté sur des accusations de propagande salafiste, d'appel à la guerre sainte et de prêche auprès des jeunes pour leur départ en Syrie. L'homme est sous la menace de deux arrêtés d'expulsion délivrés en 2015 et 2016. Le verdict de son recours en appel n'a pas encore été donné.

LIRE AUSSI: