Huffpost Maroc mg

Houcine El Ouardi condamne les agressions des professionnels de la santé

Publication: Mis à jour:
EL OUARDI
Le ministère de la Santé va poursuivre un patient en justice | DR
Imprimer

SANTÉ - Le ministère de la Santé a condamné les agressions récurrentes subies par les professionnels du secteur. Dans un communiqué publié vendredi, le département de Houcine El Ouardi indique qu'il "ne ménagera aucun effort pour défendre la dignité des femmes et hommes de la santé, qui dispensent des services nobles et travaillent, malgré le manque d’effectifs, dans des conditions difficiles, afin de garantir les prestations médicales aux citoyens".

Le ministère a aussi assuré qu’il "ne tolérera aucune personne qui ose attaquer ou humilier les cadres de la Santé, ni aucun acte de vandalisme ciblant les établissements sanitaires", tout en soulignant qu’il se réserve le droit de poursuivre en justice les auteurs de ces actes conformément aux lois en vigueur.

Dans ce sens, le ministère a dénoncé un acte de violence subi mercredi par un médecin et un employé du centre médical urbain "Zerhoun", situé dans l’arrondissement de Sidi Moumen à Casablanca. Selon le communiqué, l'auteur de cette agression est un patient que le médecin a décidé d'orienter vers un dermatologue à l’hôpital provincial, après avoir constaté qu’il souffrait d’une maladie dermique chronique.

Dans un état hystérique

Le patient, qui était dans un état hystérique, avait refusé toutes les explications et conseils fournis par le médecin et avait insisté pour recevoir des médicaments, avant d’agresser verbalement et physiquement le médecin, poursuit le ministère dans son communiqué.

L’agresseur a ensuite quitté le centre en courant avant de revenir muni d’un bâton et d'asséner un coup à un employé, le blessant grièvement au niveau de l'œil, ce qui a nécessité son transfert en urgence à l’hôpital 20 août où il a été opéré.

Le ministère, qui a exprimé son soutien à la victime, a affirmé qu’il a décidé de poursuivre l’agresseur en justice, soulignant que l’incident a provoqué une inquiétude et semé la panique chez le personnel exerçant dans le centre médical qui a dû suspendre ses activités professionnelles.

Dans ce cadre, le ministère a appelé les parties concernées à garantir la sécurité et la protection à l’ensemble du personnel des établissements de santé et aux prestataires, afin de mettre fin à ce genre d’agissements.

LIRE AUSSI: