Huffpost Algeria mg

Résidences d'Etat Moretti et Club des pins (Alger) : un député et une "femme d'influence" cambriolés

Publication: Mis à jour:
CLUBS DE PIN ALGER
Une vue de la résidence du Club des Pins | El-Bilad
Imprimer

Il s'en passe des choses à la résidence d'Etat de Moretti où selon le journal El Khabar deux cambriolages, "presque" simultanés ont ciblé les résidences d'un député et d'une "femme influente". Les auteurs du "casse" contre la résidence du député ont été arrêtés. Ce n’est pas le cas pour les auteurs du cambriolage de la résidence de la femme influente qui a perdu dans l'histoire ses "bijoux et une somme considérable".

Les deux cambriolages ont été presque simultanés mais ne sont pas le fait d'une même bande. Ils ont eu lieu la semaine dernière dans les résidences d'Etat de Moretti et du Club des pins, à l'ouest d'Alger.

Une source sécuritaire citée par El Khabar précise que les deux cambriolages était séparés, la seule chose qui les unis est qu'ils "ont eu lieu presque en même temps dans des résidences d'Etat voisines gérées par la même administration".

Le premier cambriolage a eu lieu à la résidence du Club des pins où une bande de trois personnes a investi aux alentours du 8 h du matin la résidence d'un député. Ils ont réussi à arracher le coffre-fort et à le porter en direction d'une camionnette stationnée près de la maison.

Les cambrioleurs ont fait du bruit ce qui a attiré l'attention des gardes de sécurité qui les ont pris sur les faits. Ils les ont encerclé et ont avisé les gendarmes qui les ont arrêtés.

La source citée par El Khabar indique que les gendarmes ont avisé le député concerné de ces faits mais "il n'a pas semblé y accorder beaucoup d'importance" alors que la somme ciblée par les cambrioleurs était considérable et approcherait les 8 milliards de centimes.

Branle bas à Moretti

A Moretti, une femme "connue pour son influence et ses activités dans un domaine lucratif " a fait les frais d'un cambriolage dont le butin se compose de bijoux et de sommes "considérables qui atteignent les 5 milliards de centimes". Contrairement à l'affaire du club des pins, les auteurs du cambriolage courent toujours.

"Les recherches se poursuivent ainsi que la collecte des indices. L'affaire est suivie par l'institut de criminologie de Bouchaoui" indique El Khabar qui indique les services de sécurité privilégient l'hypothèse d'une "conspiration contre la victime", c'est à dire que les auteurs feraient partie de son entourage".

"La femme victime du cambriolage ayant des relations avec des responsables influents au sein de l'Etat, une branle-bas intense a été enregistré à la résidence après les deux faits. De très haut-responsables de l'Etat ont été vus sur les lieux" écrit EL Khabar en relevant les responsables de la résidence d'Etat et les services de sécurité s'abstiennent de donner des "détails" sur les faits en raison de "sa nature".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.