Huffpost Tunisie mg

Le retour aux sources de Saif Mahdhi, le Tunisien qui gère l'image des plus grandes stars (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Rien ne prédestinait ce quarantenaire tunisien à être un des agents de stars les plus côtées du moment. Et pourtant Saif Mahdhi gère aujourd'hui la carrière des plus grands artistes et mannequins du monde grâce à l'agence "Next management", dont il est le Président de la section Europe.

De vendeur de sandwichs à la gestion d'image des plus grandes stars internationales

Originaire de Ben Guerdane, Saif est né à Paris où il a grandi modestement jusqu'à ce que le destin s'en mêle: "Je faisais un BTS en alternance, à savoir deux semaines de cours et deux semaines de travail. Je travaillais dans une sandwicherie" affirme-t-il au HuffPost Tunisie.

Ayant "eu marre" de ce travail, il postule et obtient un entretien dans une agence de publicité. C'est là que son destin bascule: "Alors que j'avais un entretien, je me trompe d'étage". Après 30 minutes d'entretien, il se rend compte qu'il ne s'agissait pas de la bonne agence, mais le feeling était passé.

saif

Recevant un appel le lendemain, il est engagé pour s'occuper de la logistique de mannequins: "Je faisais les cafés, le ménage dans les appartements, j'allais les chercher à l'aéroport.." affirme-t-il avant d'ajouter: "Il y a eu de suite un bon feeling avec les filles".

C'était au début des années 1990, "Ce n'était pas évident de trouver un appart ou même un job à cette époque quant on est issu comme moi de l'immigration, donc même pour le petit salaire qu'on me donnait, j'ai accepté".

Après y avoir fait son temps, il postule dans une plus grande agence "Marylin agency" où il se retrouve à s'occuper de Carla Bruni ou encore Kate Moss. Autant de talents qui viennent s'ajouter à son portfolio, et qui le décident à aller voir ailleurs: "Ils ne voulaient pas me payer plus alors je suis parti" affirme Saif.

jessica alba

Saif Mahdhi avec Anthony Vaccarello et Jessica alba



Il rejoint alors l'agence "Viva Model Management" dont il est directeur d'agence. Durant 13 ans, il a travaillé l'image d'artistes et de mannequins internationaux: Nathalie Baye, Lucy Liu ou encore Karolína Kurková, avant de prendre les rênes de "Next" en tant que président de la section Europe.

La chanteuse Rita Ora, Jane Birkin, les TWINS et tant d'autres lui font confiance pour qu'il gère leurs images: "J'ai aussi travaillé avec Kanye West, Pharell Williams ou encore Lana Del Rey" affirme t-il avant d'ajouter: "J'ai aussi travaillé avec Anthony Vaccarello, jeune et talentueux designer, que j'ai poussé à faire son défilé. Aujourd'hui, il est le nouveau designer d'Yves Saint Laurent".

saif

...avec le couturier Karl Lagerfeld

saif

... avec la chanteuse Rita Ora


De l'image des mannequins à ses débuts, Saif s'occupe donc aujourd'hui des plus grands artistes internationaux: " J'ai appris l'expression de l'image chez les mannequins et je l'ai développée chez les artistes" indique t-il.

"Découvreur de talents"

"Travailler l'image d'artistes et de mannequins planétaires n'est pas de tout repos, mais "le monde de la mode est très petit, on se connait tous, et on se fait confiance" affirme Saif.

Passionné, habité, parfois ému, Saif raconte son monde avec exaltation: "Ce qui est intéressant dans ce métier c'est avant tout de mettre en avant le talent des autres et les aider à le faire évoluer, grandir" déclare-t-il.

lana del rey

... avec la chanteuse Lana Del Rey


S'il n'a pas poursuivi d'études pour devenir cet "agent de stars", c'est à force de travail qu'il y est arrivé: "Tout ce que j'ai appris au début par rapport à l'image c'était en achetant des livres, des magazines de modes, de photographies, d'art" affirme Saif avant d'ajouter: "Ensuite, j'ai beaucoup observé, écouté pour comprendre les attentes des designers, les rédacteurs en chef de grands magazines".

Pas de tout repos, souvent entre deux avions, un secret de son métier selon Saif, c'est d'être "constamment à l'affût": "Il faut beaucoup aimer les gens, l'humain profondément" car on peut être facilement tenté de se mettre en avant: "Je ne veux pas être chanteur ou acteur, être hyperconnu. Il faut savoir rester à sa place. Je suis simplement un accompagnateur de talents. Ce n'est pas moi la star, je suis agent de stars" affirme Saif.

saif

... avec la chanteuse Lady Gaga



S'il est arrivé jusque-là, Saif estime le devoir à son éducation, à ses racines: "Mes valeurs, mon éducation me permettent d'être comme ça. A la maison on a eu une éducation musulmane d'honnêteté, de partage, de générosité et il en faut beaucoup dans ce métier" affirme-t-il avant d'ajouter dans un éclat de rire "le sens des affaires est aussi bien présent dans les gênes".

Un retour aux sources

Après avoir coupé les ponts pendant 20 ans avec la Tunisie à cause de problèmes familiaux, Saif décide de revenir en Tunisie: "J'ai 42 ans, j'ai un enfant de 14 ans, on a décidé au départ de faire un road trip avec mon fils pour qu'il découvre son pays".

Arrivé en Tunisie, Saif redécouvre son pays, son charme, ses gens, leur générosité: "Quand je venais petit, j'était le petit français fils d'immigré, aujourd'hui, je ne me suis jamais autant senti chez moi" déclare Saif ému aux larmes avant d'ajouter: "D'ailleurs je pense acheter une maison ici".

Arrivé à Djerba, il se souvient de sa grand mère qui habitait l'île. Il décide de partir à sa recherche. "Je n'avais que très peu d'informations. Je savais qu'elle habitait Houmet Souk, j'y suis allé à la pêche aux infos".

"J'ai arrêté un taxi, à qui j'ai raconté mon histoire, que je cherchais ma grand mère. Il a arrêté son compteur et m'a dit 'ça prendra le temps qu'il faut, on va la retrouver' " affirme Saif

Une heure trente plus tard, il retrouve sa grand mère dans les petites ruelles de Midoun. A 98 ans, elle ne peut plus marcher, elle est dans une situation précaire: "Elle m'a reconnu très vite, elle m'a dit qu'elle priait tous les jours pour me voir avant de mourir. Elle savait dans son coeur qu'elle allait me revoir" raconte-t-il.

saif



Faire briller la Tunisie

Ce nouvel amour pour son pays, Saif veut le crier sur tous les toits et veut surtout le partager: "C'est le seul pays musulman qui a cette capacité à évoluer, la présence de la synagogue de la Ghriba le montre, montre la tolérance qui se dégage des Tunisiens".

Pour ce faire Saif veut promouvoir la Tunisie: "A l'étranger, les gens ne connaissent de la Tunisie que le tourisme de masse et la dictature. J'ai envie de voir revivre mon pays, car il y a une hospitalité ici que les gens à l'étranger ne connaissent pas".

Ramener des artistes, des magazines de mode, y faire des shootings... "J'ai envie de donner une dimension culturelle pour que les gens se nourrissent, s'inspirent de la beauté de la Tunisie et de ses gens" affirme Saif.

Si il compte lancer plusieurs projets de la sorte dans son pays, le climat, l'ambiance générale du pays ne lui fait pas peur: "Il y a du bon et du mauvais partout. Ce que j'aime c'est prendre le meilleur de chacun".

La Tunisie et la mode

Découvreur de talents, Saif Mahdhi a accompagné et géré l'image de nombreuses personnalités tunisiennes: De l'égérie Lancôme Hana Ben Salem, à Nour Guiga en passant par Afef Jnifen et la star de la télévision espagnole Hiba Abouk.

hiba abouk

Hiba Abouk

"J'aime porter le talent tunisien, qui montre aujourd'hui un autre visage du monde arabo-musulman" loin de l'horreur de l'extrémisme indique Saif.

A côté des artistes et mannequins tunisiennes qu'il gère, il observe avec plaisir le monde de la mode en Tunisie qui se développe à travers l'émergence de nombreux stylistes à l'instar d'Ahmed Talfit "jeune homme de 26 ans dont les créations s'arrachent", mais aussi aussi de magazines de mode: "Sofia Guellaty par exemple est la première à avoir lancé un magazine mode dans le monde arabe, et c'est une jeune tunisienne brillante, cultivée qui a eu pour ambition de montrer le monde arabe à travers la mode".

Pour Saif, ils ne sont pas les seuls à promouvoir la Tunisie dans le monde de la mode: "Yves Marbier par exemple reçoit à la Médina de Tunis de nombreuses personnalités artistiques ou de la mode du monde entier auprès desquels il promeut l'image de la Tunisie. Idem pour Laurence Touitou, qui à travers sa marque 'la liste tunisienne' revisite les objets traditionnels tunisiens et qui met en avant l'artisanat made in Tunisia auprès des grandes personnalités ou encore les bijoux de Shourouk qui cartonnent et il y en a tant d'autres" affirme t-il.

Ce qui manque pour faire de la Tunisie un lieu incontournable, c'est la multiplication de lieux où les artistes peuvent se retrouver et donner libre court à leur imagination: "A l'instar de ce qui se fait à Hammamet à Dar Eyquem qui offre une ambiance créative et un espace vivant où la culture est une philosophie de vie" conclut Saif.

Vous pouvez découvrir plus de photo sur le compte Instagram de Saif Mahdhi par ici

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Nour Guiga
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction