Huffpost Algeria mg

"Kindil el Bahr" de Damien Ounouri, sera projeté en octobre à Alger en présence du réalisateur

Publication: Mis à jour:
KINDIL EL BAHR
facebook.com/damien.ounouri
Imprimer

L’institut français d’Alger, a annoncé sur son site web, la projection du court-métrage "Kindil el Bahr" du réalisateur franco-algérien Damien Ounouri le 29 octobre prochain.

Ce film présenté à la "48ème Quinzaine Des Réalisateurs De Cannes 2016" est de production Algérienne, il évoque la condition de la femme Algérienne.

Tourné durant trois semaines à Gouraya, Cherchell et Tipaza cette science-fiction raconte l’histoire de Nfissa, jeune mère de famille, lynchée à mort par un groupe d’hommes, alors qu’elle se baignait seule au large.

Si le film commence par une scène ordinaire ou on voit, un homme emmène sa femme, ses deux enfants et leur grand-mère en voiture à la plage, les choses deviennent dramatiques quand Nfissa disparaît en mer sans que personne ne le remarque.

Il prend une dimension fantastique, lorsque Nfissa revient transformée en méduse pour se venger de ses malfaiteurs.

"Kindil el Bahr" est un film engagé, il incite d’une part le spectateur à réfléchir à sa société et d’une autre part à dénoncer les injustices faites aux femmes.

Le rôle de Nfissa est campé par la comédienne et coscénariste du film Adila Bendimerad.

Le film est bercé par la voix off des deux personnages principaux, Nfissa et son mari Samir joué par Nabil Asli. cette voix off récite des textes poétiques extraits du recueil de nouvelles de l’auteure algérienne Hajar Bali intitulé "trop tard".

Damien Ounouri est un réalisateur algérien qui vit et travaille à Alger. Fidaï (2012), son premier long-métrage documentaire produit par le cinéaste chinois Jia Zhang Ke, a été sélectionné au festival international de Toronto et est sorti en salles en France. Kindil est sa première fiction.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.