Huffpost Maroc mg

Qui sera le nouveau président de la Commission de l'Union africaine?

Publication: Mis à jour:
AFRICAN UNION SUMMIT
A general view shows Chad's President Idriss Deby addressing delegates during the 26th Ordinary Session of the Assembly of the African Union (AU) at the AU headquarters in Ethiopia's capital Addis Ababa, January 31, 2016. REUTERS/Tiksa Negeri | Tiksa Negeri / Reuters
Imprimer

UNION AFRICAINE - La succession de la Sud-africaine Nkosazana Diamini-Zuma à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA) suscite les convoitises. Après l'échec de l'élection du nouveau président de la Commission, lors du dernier sommet de l'UA qui s'est tenu à Kigali, au Rwanda, plusieurs noms de nouveaux candidats ont, depuis, émergé.

En l'absence de demande officielle, il ne s'agit que d'un bruit de couloir, mais il est suffisamment pris au sérieux pour que la diplomatie marocaine l'appréhende: l'actuel ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra pourrait se porter candidat à la présidence de la commission de l'Union africaine.

Selon Maghreb Confidentiel, le Maroc est préparé à ce scénario, et compte appuyer la candidature de Abdoulaye Bathily, représentant spécial de Ban Ki-moon pour l’Afrique centrale. Selon Jeune Afrique, la candidature de Abdoulaye Bathily est également appuyée par le président sénégalais Macky Sall, le président guinéen Alpha Condé et le président ivoirien Alassane Ouattara. Toujours selon l'hebdomadaire, Bathily pourra aussi compter sur le soutien du Malien Ibrahim Boubacar Keïta et du Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Parmi les noms de candidats qui circulent, on retrouve ceux de l'ancien président tanzanien Jakaya Kikwete, ou encore l'ancien président rwandais de la Banque africaine de développement (BAD) Donald Kaberuka, qui sont également sur les starting-blocks.

La ministre des Affaires étrangères du Botswana Pelonomi Venson-Moitoi, qui n'avait pas pu obtenir suffisamment de voix lors du dernier sommet de l'UA, a, elle, annoncé sa candidature. Venson-Moitoi pourra compter sur le soutien de la région australe de l'Afrique.

LIRE AUSSI: