Huffpost Maroc mg

La sélection marocaine de handi-tennis suspendue après son refus de jouer contre Israël

Publication: Mis à jour:
WHEELCHAIR TENNIS
La sélection marocaine de handi-tennis suspendue après son refus de jouer contre Israël | DR
Imprimer

TENNIS EN FAUTEUIL ROULANT – L’équipe marocaine de tennis en fauteuil roulant a été suspendue par la Fédération internationale de tennis (ITF) pour avoir refusé de jouer contre Israël, en mai 2016. La décision a été annoncée lundi, rapporte le site d’information Insidethegames.biz. Elle fait suite au boycott en mai dernier, par le Maroc, d’un match contre l’équipe israélienne lors du Championnat du monde disputé à Tokyo, au Japon.

L’équipe marocaine était alors composée de cinq joueurs, en l’occurrence Pablo Augusto, Arria Noguera, Lhaj Boukartacha, Ayoub Ettali et Said Hamim. Ils ont tous ont été reconnus coupables d’"infraction grave" au code de conduite de l’ITF.

Chacun d’entre eux a écopé d’une suspension, qui leur interdit de participer à toutes les compétitions de tennis en fauteuil roulant pour une période de deux ans. Cette suspension ne sera toutefois appliquée que si l’un des joueurs commet une autre infraction d’ici le 27 juillet 2018.

Le conseil d'administration de l'ITF avait, dans un premier temps, déterminé que l'équipe marocaine était en violation du règlement, souligne la même source. Celui-ci stipule que "la discrimination injuste fondée sur la couleur, la race, la nationalité, l'origine ethnique ou nationale, l'âge, le sexe, l'orientation sexuelle, le handicap ou la religion", est strictement interdite.

La décision de l’ITF rappelle un autre incident plus récent, survenu lors des Jeux olympiques disputés actuellement à Rio de Janeiro. Vendredi dernier, le judoka égyptien Islam El Shehaby, battu en huitièmes de finale des +100 kg, avait déclenché une polémique en refusant de serrer la main de son adversaire, l'Israélien Or Sasson, après le combat.

LIRE AUSSI: