Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Bientôt un "certificat d'aptitude au mariage"?

Publication: Mis à jour:
MARIAGE
facebook
Imprimer

Lors d'une interview accordée au journal Assabah, Hichem Cherif, président de l'Observatoire tunisien des couples et de la famille, a proposé l'adoption d'un certificat d'aptitude au mariage comme l'une des conditions du mariage.

Contacté par le HuffPost Tunisie, Hichem Cherif, remarque que la Tunisie occupe la troisième place mondiale en matière de divorces et que 65% de ces divorces sont dus à des troubles sexuels. "Le ministère de la justice annonce le taux de 40 %" précise-t-il.

Ce certificat serait délivré suite à plusieurs examens: psychologique, gynécologique et médical, selon le spécialiste. "Ce certificat n'est pas limitatif des libertés, ni discriminatoire. Il est avant tout facultatif et vise seulement à diminuer le taux de divorces" fait-il savoir.

Quels sont les effets du certificat?

Le président de l'Observatoire tunisien des couples et de la famille explique qu'une fois que la personne accepte de se marier malgré l'inaptitude du conjoint, cette dernière devra signer un engagement devant le juge, de ne pas demander le divorce, plus tard, pour l'un des motifs. Dans le cas contraire, elle sera soumise à une taxe et interdite de mariage pendant 5 ans.

"La majorité des maux de la Tunisie sont reliés à sa sexualité" a t-il affirmé.

Selon Hichem Cherif, les hommes tunisiens sont plus touchés que les femmes par les troubles sexuels il cite notamment l'impuissance et l'éjaculation précoce qui "n'est pas une maladie mais un trouble du comportement" précise-t-il.

Pour défendre sa proposition, il rapporte que plusieurs pays développés adoptent le certificat d'aptitude au mariage, comme le Canada, les États-Unis (quelques États, ndlr) et la Suède.

Par ailleurs, il a déclaré qu'il compte entreprendre, dès septembre les démarches nécessaires pour proposer cette initiative aux députés de l'Assemblée des Représentants du Peuple, via l'Observatoire Tunisien des Couples et de la Famille.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.