Huffpost Algeria mg

Les forces du gouvernement libyen progressent à Syrte

Publication: Mis à jour:
LIBYE COMBAT
Des membres des forces pro-gouvernementales libyennes à Syrte, le 13 août 2016 | AFP
Imprimer

Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont poursuivi dimanche leur avancée à Syrte après avoir repris aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) leur centre de commandement et l'université, ont constaté des photographes de l'AFP.

Armés de mitrailleuses et d'armes légères, un groupe de combattants pro-GNA tentait de progresser vers le quartier résidentiel n°3, l'un des secteurs où se sont retranchés les combattants de l'EI dans le nord de Syrte, après avoir perdu leur QG situé dans le centre de conférences Ouagadougou.

"Les rangs de l'ennemi se sont dispersés alors nous avons profité de la situation pour avancer jusqu'au centre de conférence Ouagadougou et jusqu'au bâtiment de la Banque commerciale" à proximité, a indiqué à l'AFP Mustafa al-Faqih, un des commandants des forces progouvernementales libyennes.

"Avec la volonté de Dieu, nous avancerons vers le reste des secteurs où se trouvent encore l'ennemi", a-t-il ajouté.

Devenus en juin 2015 maîtres de Syrte, une cité située au centre-nord de la Libye, sur les bords de la Méditerranée, les jihadistes n'en contrôlent plus que quelques quartiers après l'entrée des forces pro-GNA dans la ville le 9 juin.

Mercredi, les combattants de l'EI ont enregistré une défaite de taille en perdant leur QG, établi dans le centre Ouagadougou, un vaste bâtiment construit par l'ex-dictateur Mouammar Kadhafi pour accueillir sommets et conférences.

Aujourd'hui, l'intérieur du complexe est ravagé par les destructions: impacts de balles, plafonds crevés, vitres brisées, ont constaté les journalistes de l'AFP. Les forces pro-gouvernementales libyennes s'affairent à effacer des slogans à la gloire de l'EI inscrits sur les murs.

"C'est grâce à Dieu, aux leaders de l'opération militaire et aux combattants de toute la Libye que nous avons pu vaincre la tyrannie" de l'EI, se félicite Omar al-Hasnaoui, un des combattants pro-gouvernementaux, treillis sombre, chéchia noire sur la tête et talkie-walkie à la main.

Devant le centre de conférences, un groupe de soldats loyalistes, faisant le "V" de la victoire, montre aux caméras un panneau sur lequel les jihadistes avaient écrit: "Nous combattants en Libye mais avons le regard rivé sur Rome", en référence à l'Europe et à la capitale du catholicisme.

Selon le centre de presse des forces du gouvernement d'union, les forces libyennes ont repris samedi le bâtiment de la radio aux jihadistes, une conquête "importante".

C’est par cette radio que les jihadistes diffusaient des cours de religion ainsi que des communiqués et des annonces.

Plus de 300 combattants progouvernementaux ont péri depuis le début de l'offensive pour reprendre Syrte lancée le 12 mai. Plus de 1.800 ont été blessés.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.