Huffpost Algeria mg

Le site du projet Touat Gaz d'Adrar bloqué par des manifestants de la région

Publication: Mis à jour:
SITE TOUAT
ME
Imprimer

''Cela fait six jours que cette protestation dure, et nous ne pouvons ni rejoindre notre lieu de travail, encore moins sortir du site'', raconte à Maghreb Émergent Adoula, un travailleur, qui n'a pas pris la route vendredi pour rejoindre son travail. ''Je ne suis pas parti car on m'a appelé de la base pour me dire qu'il est inutile de se déplacer, car les manifestants bloquent toujours l'accès à l'usine'', ajoute t-il.

''Des employés et des cadres du projet, qui rentraient de congé, avaient été refoulés sur la route menant vers la base, alors que ceux qui devaient prendre leur congé sont bloqués (à l'intérieur) de la base vie'', explique encore Adoula, habitant Chaarir, petit village côtier dans la wilaya de Chlef.

Les revendications des manifestants portent sur ''l'embauche immédiate, alors que ceux qui y travaillent demandent d'abord d'être titularisés, ensuite de bénéficier du transport quotidien entre le site et la ville d'Adrar'', affirme encore Adoula. Hamou E., père d'un des travailleurs, s'est déclaré ''inquiet'' face à cette situation. En fait, les manifestants ne tolèrent que l'approvisionnement en denrées alimentaires et en carburants de la base vie du projet Touat Gaz, située à Oued Ezzine, entre Adrar et Timimoun, selon les déclarations de travailleurs du site contractés par téléphone.

En 2014 et 2015, des habitants de plusieurs villes du sud du pays, notamment à Ouargla, avaient organisé des sit-in pour demander de l'embauche dans les sites pétroliers. Une des réponses du gouvernement a été de ne plus accorder d'autorisation de travail aux jeunes du nord, même qualifiés, dans les champs pétroliers au sud, les agences de l'ANEM ayant été instruites pour ne pas enregistrer les demandeurs d'emplois des régions nord du pays.

Le groupe algérien Grands Travaux Pétroliers (GTP) avait décroché au printemps 2015 un contrat avec l'espagnol Tecnidas Reunidas portant sur le montage électromécanique des installations destinées au développement du champ de Gaz de TOUAT. Ce contrat a été signé le 2 mars 2015, et le projet, situé à 65 km au sud ouest d'Adrar, consiste en la construction d’une usine de traitement et d'un réseau de canalisations pour la collecte et le traitement du gaz en provenance de 26 puits producteurs.

Lire la suite sur Maghreb Émergent

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.